À moins de onze mois de la 9e édition des Jeux des îles, Devanand Ritoo a poursuivi sa tournée des différentes disciplines. Après l’haltérophilie, le ministre de la Jeunesse et des Sports a rencontré les deux présélections de handball, vendredi dernier au gymnase de Phoenix. L’occasion pour lui de les mettre devant leurs responsabilités et d’être à l’écoute de leurs doléances concernant notamment les difficultés à se libérer de leurs obligations professionnelles, les moyens de transport pour se rendre aux séances d’entraînement et les soins pour ceux actuellement blessés.
Le courant est vite passé entre les présélectionnés et le ministre, qui avait à ses côtés, entre autres, le président du Comité olympique mauricien, Philippe Hao Thyn Voon, celui du Club Maurice, Giandev Moteea, le desk-officer du handball au niveau du MJS, Rajen Descann, et les représentants de l’Association mauricienne de handball (AMH).
Après avoir été témoin de la prestation de la présélection masculine face à une équipe croate en juin dernier, Devanand Ritoo s’est dit rassuré quant aux chances de réaliser une prestation honorable à l’île soeur l’année prochaine. « Certes, nous sommes mal lotis au niveau des sports collectifs. Toutefois, je demeure persuadé que le handball possède de grandes chances de se retrouver sur le podium ».
Afin que cet objectif puisse être atteint, Devanand Ritoo a fait ressortir que des facilités seront mises à la disposition des présélections, notamment avec l’éventuelle venue d’un préparateur physique de l’INSEP en France. Tout en louant le travail accompli par Dominique Filleul en tant que conseiller technique, le ministre a mis en avant les vertus dont devraient faire montre les présélectionnés.
« De prime abord, c’est un honneur de se retrouver au sein d’une présélection nationale. Il vous faut donc faire preuve de rigueur, solidarité, discipline, abnégation et persévérance. Vous devrez également faire montre de ponctualité et de régularité, car le prestige du pays est en jeu ». De leur côté, Philippe Hao Thyn Voon et Giandev Moteea ont mis l’accent sur l’assiduité dont auront à faire preuve les présélectionnés afin qu’ils puissent soutenir la comparaison l’année prochaine.
Il est à noter que la présélection masculine évolue sous la férule de Burty Caramsing. Il est aidé dans sa tâche par Dominique Filleul. Du côté de la présélection féminine, Yvan Herbu se trouve aux commandes, avec comme adjoint Sanjay Dabydin. Afin de renforcer l’esprit d’équipe, deux regroupements sont prévus à la mi-octobre et à la mi-novembre.
Le handball masculin retrouvera donc la scène des JIOI après 17 ans, quand il avait décroché une médaille de bronze, alors que le handball féminin en sera à sa première incursion dans cette compétition.