Même si la présélection mauricienne de handball avait été largement remaniée, elle a néanmoins pu soutenir la comparaison face à l’équipe croate. Cette deuxième explication Maurice/Croatie, disputée mercredi dernier au gymnase de Phoenix, s’est finalement achevée sur un score de parité (30-30). Les locaux, menés de trois buts à la pause (15-18) ont ainsi terminé en trombe afin de réaliser un nul flatteur. La troisième et dernière explication entre les deux blocs est prévue ce soir (20h) au même endroit.
À travers ces échanges internationaux, le tandem Burty Caramsing-Jason Chellen veut somme toute donner la chance à un maximum de présélectionnés de s’exprimer. De ce fait, Jean-François Lamarque, Pascal Yeung Yin, David Malié, Brandon Natian et le gardien de but Jason Salmy étaient les seuls éléments en action lors de la première rencontre tenue samedi dernier à être sollicités une nouvelle fois. Les autres présélectionnés retenus cette fois étant Stephen Louis, le Rodriguais Clifford Perrine, Fabrice Back, Daniel Yeung Yin, Yannick Couti, Julian Virginie, Pascal Valéry, Ashley Otakasena et Jean-Noël Lagarde.
Au bout du compte, Burty Caramsing se disait satisfait de la prestation des siens. « Les joueurs ont su écouter les consignes et notre défense haute a perturbé le jeu adverse, surtout en seconde période. L’équipe a également évolué avec beaucoup de coeur et s’améliore de sortie en sortie ».
Toutefois, il évoque quelques manquements. « Nous avons loupé beaucoup de tirs en première mi-temps, dont plusieurs à six mètres. Ce qui est inadmissible à un tel niveau. Il faudra également revoir les relations entre les joueurs sur le terrain ».
Reste que la présélection nationale a toujours couru après le score face à une équipe adverse au sein de laquelle Niksa Kaleb et Neno Boban étaient les pièces maîtresses.
Si le score était de parité (8-8 à après 13 minutes de jeu), les Croates profiteront de l’imprécision des artilleurs mauriciens pour creuser un écart de quatre buts (13-9) cinq minutes plus tard. Écart qui diminuera de manière significative (17-18) quatre minutes après la reprise.
Les Croates, piqués au vif, réagissaient pour prendre de nouveau leurs distances (23-18) à la 40e minute. Les dés semblaient jetés, mais la présélection nationale ne baissait pas les bras pour autant. Tant et si bien qu’elle remettait les pendules à l’heure (29-29) par l’entremise de Brandon Natian à deux minutes de la fin.
À 30-30, Sven Krile trouvait bien le chemin des filets, mais le but avait été réalisé après le buzzer. Néanmoins, soixante buts marqués en soixante minutes de jeu : le spectacle aura été au rendez-vous. Il reste à souhaiter qu’il en soit de même ce soir.