Les sélections mauriciennes de handball n’écriront pas l’histoire. Les garçons comme les filles ont passé à côté de leur match de qualification pour les Championnats d’Afrique au Congo. La bande à Dominique Filleul doit impérativement tirer des leçons de ces deux défaites et commencer à se préparer pour les Jeux des îles de l’Océan Indien à la Réunion du 1er au 9 août prochain.
Madagascar réalise le doublé. Leurs sélections, masculine et féminine, de handball se sont emparées du ticket qualificatif de la zone 7 des éliminatoires des Championnats d’Afrique des Nations (CAN) qui se tiendront au Congo-Brazzaville (République du Congo) du 4 au 19 septembre prochain. Samedi le 28 mars, l’équipe masculine de Maurice a frôlé l’exploit au gymnase d’Akorondrano à Tananarive et peut  nourrir des regrets. Maurice s’est inclinée 30 à 28 face à Madagascar. Pourtant en première période, tous les espoirs leur étaient permis puisqu’ils avaient fait une très bonne entrée en jeu en menant au score 7 à 10 à la 20e minute de jeu. Malheureusement, sous pression dans l’antre des Malgaches, nos compatriotes ont fini par craquer. Ils n’ont pu contenir leur avantage et se sont fait rattraper au score à la mi-temps à 13 buts partout. Cinq minutes après la reprise de la deuxième et dernière période, Madagascar passe à la vitesse supérieure et prend définitivement les commandes des opérations (17-14). Les Mauriciens à la traîne, tentent le tout pour le tout pour recoller au score, mais en vain. Encore une fois, la sélection a peiné dans la finition contre une équipe qui était nettement à leur portée. Ce manque d’application devant les buts adverses, a privé Dominique Filleul, le Directeur Technique National (DTN) et toute sa bande, de la qualification pour la CAN.  » Mes joueurs n’ont pas été à 100% de leur concentration à la finition, puisqu’ils ont sous estimé le gardien de but adverse croyant que cela aller être plus ou moins facile. C’est ce qui nous a fait perdre le match », fait-il ressortir. Jusqu’au coup de sifflet finale, les Malgaches ont donné du fil à retordre aux Mauriciens pour s’imposer de justesse, 30 à 28, brisant ainsi le rêve africain des Mauriciens. Le DTN ne peut que se lamenter sur son sort.  » Nous nous sommes fait battre par deux buts d’écarts seulement. On pouvait battre cette équipe de Madagascar ».
Du côté de la sélection féminine de Maurice, il n’y a pas eu de miracle. Elle s’est fait battre à plate couture par celle de Madagascar, 32-16, le lendemain, soit le dimanche 29 mars, toujours dans le gymnase d’Akorondrano à Tananarive. 17 buts à 9 en première période, la messe était  dite en faveur des Malgaches, qui n’ont fait que gérer la suite de la rencontre. Pour Dominique Filleul, la déception est encore plus grande car « les filles ont été quasi inexistante face à leurs adversaires durant toute la rencontre ». Cela dit, Maurice rentre bredouille, Madagascar elle, tient sa double qualification pour les championnats d’Afrique des Nations et a désormais la tête au Congo-Brazzaville. La sélection de Maurice a du pain sur la planche pour les Jeux des îles à la Réunion du 1er au 9 août prochain.