Les sélections mauriciennes -20 ans de handball ont connu des fortunes diverses au cours de la première soirée de la deuxième édition du Challenge Trophy.
Au cours de cette compétition de la zone 7 au gymnase de Mahamasina à Tananarive, l’équipe masculine a pris ses distances en seconde période pour faire la différence face aux Seychelles (37-25). De son côté, la sélection féminine s’est fait lâcher dès le départ face à celle des Comores pour concéder douze buts de retard à l’arrivée (30-42).
Vainqueur de la première édition deux ans de cela, la sélection masculine de Maurice a d’emblée affiché ses ambitions de maintenir sa suprématie au niveau de la région. Certes, la première période a été poussive lors de cette sortie inaugurale, mais l’équipe a par la suite trouvé sa vitesse de croisière.
« Les joueurs ont tardé pour entrer dans le match et ont raté beaucoup d’occasions. Heureusement, ils se sont bien repris en seconde mi-temps et, de là, l’issue de la rencontre n’a plus de doute », explique l’entraîneur Burty Caramsing.
À la mi-temps, le score était de 14-13 en faveur des Mauriciens, qui ont creusé l’écart par la suite. Les buteurs ont été Fabrice Back (12), Ludovic Vinglassalon (8), Guillaume Mariolle (5), Jonathan Martin (4), Dean Kong (3), David Drack (2), Joefferson Drack (2) et Damien Laventure (1).
La sélection mauricienne livrera sa deuxième sortie face à Madagascar ce soir. Cette équipe de la Grande île a pris le meilleur des Comores hier. « La sélection malgache est très complète et bénéficiera également de l’apport de son public. Ce sera à mon avis du 50/50, même si le délégué de la fédération internationale a fait de Maurice son favori pour ce tournoi », souligne Burty Caramsing.
Du côté féminin, la sélection mauricienne est passée à côté de son début de rencontre. Les Comoriennes possédaient même une avance de dix buts (14-4) après un quart d’heure de jeu. Toutefois, les handballeuses mauriciennes retrouvaient graduellement leurs esprits pour ne concéder que cinq buts de retard à la pause (14-19). Reste que ce retard ne pourra être comblé, du fait que les Comoriennes maintenaient leur lancée pour s’imposer confortablement.
« Nous avons eu affaire à une équipe comorienne des grands jours et au sein de laquelle quelques joueuses ont déjà disputé la Coupe des clubs de l’océan Indien. Il était donc difficile pour nos joueuses de rivaliser avec elles. Qui plus est, notre défense n’était pas assez solide au début », reconnaissait l’entraîneur Sanjay Dabydin.
Au sein de la sélection mauricienne, les deux Rodriguaises ont été en évidence. Avec notamment 12 et 7 buts respectivement à l’actif de Liliana Perrine et Florinette Cupidon. Karen Boodoo, avec ses huit réalisations, a également tiré son épingle du jeu. Face à Madagascar qui a dominé les Seychelles (39-15), la partie s’annonce encore plus ardue pour la sélection mauricienne cet après-midi.
« Les Malgaches possèdent un tout autre niveau, avec beaucoup de métier, de force et d’adresse. Il s’agira pour nous d’éviter les cartons et les blessures, car la rencontre cruciale sera face aux Seychelles demain. Il s’agira en effet d’éviter Madagascar en demi-finales », fait ressortir Sanjay Dabydin.
Quant à la sélection comorienne, elle aura à coeur de s’imposer face aux Seychelles aujourd’hui.