Il existe des possibilités que le handball mauricien bénéficie d’une nouvelle infrastructure dans les mois à venir. Le projet de la construction d’un gymnase à Mont Roches a été évoqué en haut lieu et l’Association mauricienne de handball (AMH) souhaite que ce projet puisse se concrétiser dans un avenir pas trop lointain.
Il faut savoir que le ministère de la Jeunesse et des Sports avait donné son accord pour la construction d’un vélodrome et d’un centre pour le kick-boxing à Mont Roches. Ce gymnase pour le handball se situera donc à proximité de ces deux nouvelles infrastructures. Afin que ce projet puisse se concrétiser, Daniel Gérard, président de l’AMH, s’attend à un soutien financier du MJS, de la Fédération internationale de handball et des firmes privées.
« C’est un projet qui nous tient à coeur depuis un certain temps déjà et nous espérons bénéficier d’une infrastructure dans le style du CREPS à l’île de La Réunion qui pourra accueillir séances d’entraînement, compétitions et stages », a-t-il souligné. La mise sur pied de cette infrastructure pourra également mettre fin aux frictions entre handballeurs et basketteurs. Les heures d’entraînement au gymnase de Phoenix se coïncidant parfois pour les pratiquants de ces deux disciplines, surtout lors de la préparation des Jeux des îles l’année dernière.
Par ailleurs, les séances d’entraînement en vue du Challenge Trophy prévu à Madagascar en mars prochain ont débuté. Les présélections devraient être renforcées par la venue de quatre Rodriguais vers la fin de la semaine prochaine. Ces joueurs avaient été détectés par Daniel Gérard au cours d’une tournée dans cette île en novembre de l’année dernière.
« C’est surtout la présélection féminine qui mérite d’être renforcée, car le premier regroupement n’a pas accueilli le nombre de joueuses escompté. Par contre, du côté masculin, nous sommes plus sereins, d’autant que nous aurons un titre à défendre », affirme le président de l’AMH.
Pour rappel, ces présélections sont dirigées par Berty Caramsing et Cédric Kistohurry (masculin), Sanjay Dabydin et Yvan Herbu (féminin).