L’Association Sportive de Vacoas-Phoenix a signé sa première victoire dans la Coupe des clubs de l’océan Indien de handball, hier au gymnase de Phoenix, contre les Seychellois de Super 8. Dans ce groupe B, l’équipe vacoassienne devra s’imposer ce soir contre le champion de Mayotte, l’AJH Tsimkoura, s’il veut jouer les demi-finales. Quant à l’Union Sportive de Beau Bassin Rose-Hill, il défie l’ASChâteau Morange dans un match dont l’enjeu est la première place du groupe A.
L’ASVP s’est facilement imposée sur le score de 33-18 contre la modeste équipe seychelloise de Super 8. Cependant, cette victoire n’a pas pour autant répondu aux attentes de l’entraîneur Jason Chellen. « Je suis satisfait de notre première victoire dans la compétition mais pas de la prestation de mes joueurs. Si on avait joué comme lors de notre premier match, aujourd’hui on l’aurait emporté avec un écart considérable et de non 15 buts seulement. Mes joueurs ont commis plusieurs erreurs techniques et à ce stade on ne peut produire une telle prestation. Malgré la victoire, je reste sur ma fin », avoue-t-il.
L’ASVP a très vite pris le dessus car après trois minutes de jeu, les hommes de Jason Chellen menaient 5-0. Ils sont retournés au vestiaire avec six buts d’avance (14-8), mais l’écart aurait pu être plus grand s’ils s’étaient montrés plus adroits ou s’ils n’étaient pas tombés dans le piège tendu par l’adversaire qui consistait à ralentir autant que possible le jeu. Au retour, les Vacoassiens ont appuyé sur le champignon, mais devaient retomber dans leurs travers par moments. Toujours est-il que dans les ultimes secondes de la rencontre, une étincelle a illuminé le gymnase, lorsque le Malgache Patrick Ravelomanantsoa a décoché un tir éclair du milieu du terrain a foudroyé le gardien adverse seychellois.
Après cette victoire, l’équipe de la ville Cendrillon se retrouve troisième de la poule B. Ce soir, elle joue pour une place en demi-finales contre les Mahorais de l’AJH Tsimkoura, qui comptent également une victoire et une défaite, mais une meileure différence de buts que les Mauriciens. « Ce match sera décisif. On l’entamera comme une finale. Néanmoins, si mes joueurs réalisent la même prestation que celle contre Super 8, je suis certain qu’on sera malmenés par l’AJH Tsimkoura. C’est une très bonne équipe, rapide en contre mais on répondra présent », nous dit Jason Chellen. Si l’ASVP s’impose ce soir, il validera son ticket pour les demi-finales prévues vendredi. Dans ce groupe, on note par ailleurs la victoire de l’ASHB Tamponnais 22-16 contre l’AJH Tsimkoura.
 
USBBRH/Château
pour la 1re place
 
Déjà assurés d’être parmi les demi-finalistes, les coéquipiers de Jean Paul Shadrac jouent leur troisième match aujourd’hui à 18h contre les favoris du groupe A, la formation réunionnaise de l’AS Château Morange. « Avec les coéquipiers, nous savons que ce match sera compliqué, mais on ira pour le remporter. Personne ne nous voyait en demi-finales, mais nous nous sommes qualifiés et on sera là pour surprendre à nouveau les amateurs de handball », souligne le capitaine de l’USBBRH. À savoir que la formation réunionnaise a remporté cette compétition en 2013 et 2014.
Chez les filles, l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill a remporté sa première victoire du tournoi face au PC Boueni 20-14. Les protégées de Cédric Kistohurry devront néanmoins affronter les tenantes du titre du Tana Handball?Club qui, pour leur premier match, ont été battues hier matin par la Jeunesse Sportive Bénédictine sur le score de 13-19. À savoir que cette même JSB a été battue en finale 2016 contre ces mêmes Malgaches.
L’autre équipe des villes soeurs, le Plaisance SC, n’a pas fait le poids, une fois de plus, hier contre la formation réunionnaise de la Case Cressonnière (9-23). Les coéquipières de Sandrine Deschamps prennent la dernière place du classement et joueront lematch de classement pour les 7e et 8e place, probablement contre le PC Boueni, qui devait avoir une tâche difficile contre le THBC aujourd’hui à 13h30.