Après l’haltérophilie mercredi dernier, le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Devanand Ritoo, a rencontré vendredi après-midi les handballeurs et dirigeants de l’Association Mauricienne de Handball (AMH) au gymnase de Phoenix. L’objectif étant de tâter le pouls en vue des prochains Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI) à La Réunion.
Pour cette rencontre avec les présélectionnés de handball masculin et féminin, le ministre était accompagné de son secrétaire permanent Dev Phokeer, du desk officer de la discipline, Rajen Desscann, du président du Comité Olympique Mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, Ram Lollchand, acting sports director au MJS, Giandev Moteea, président du Club Maurice et Dominique Filleul, conseiller technique national de handball. Ils étaient une vingtaine de joueurs garçons et filles à s’être déplacés, ils savent ce qui les attend en terre réunionnaise.
Ces derniers ont ainsi été mis devant leurs responsabilités. « L’objectif est bien évidemment l’or aux JIOI. De toutes les disciplines sportives, le handball demeure le plus gros potentiel de médailles d’or. Il faut faire preuve de discipline, de rigueur, de persévérance, de solidarité et d’esprit d’équipe pour être en mesure de prétendre à la victoire finale. Nous allons vous aider au sein du MJS, en agissant comme facilitateur auprès de la fédération », explique le ministre. Même son de cloche du côté du président du Club Maurice, Giandev Moteea, qui a fait ressortir que c’est l’assiduité aux entraînements qui doit primer. « Nous nous engageons à vous donner les facilités nécessaires pour que vous puissiez vous entraîner dans les meilleures conditions. Notre fondation offrira tout le soutien possible à la fédération avec l’apport des sponsors et du MJS », fait ressortir Giandev Moteea.
Dominique Filleul, conseiller technique national de handball s’attend à ce que les athlètes se conduisent comme des professionnels et qu’ils se donnent à 200 %. Ce dernier a notamment spécifié que les joueurs bénéficieront de frottement notamment surtout en vue des prochains JIOI. Ils réservent notamment une belle surprise à la sélection féminine. « Je suis en négociation avec une jeune handballeuse de l’Hexagone, espoir français, de descendence mauricienne qui est disposée à jouer avec la sélection mauricienne. Ce sera certainement un plus pour notre présélection qui gagnera en expérience et qui ne pourra que se développer », explique Dominique Filleul. En effet, il ne faut pas oublier que la France est une référence en matière de handball, ce qui constitue une aubaine pour Maurice en vue du grand rendez-vous indianocéanique.
À noter que certaines difficultés ont été liées au transport. Nombreux sont les handballeurs qui éprouvent des soucis à se rendre au gymnase de Phoenix en raison de la distance. Le ministre Ritoo a promis qu’il allait faire le nécessaire pour y remédier. Les joueurs ont également fait ressortir qu’il souhaitait avoir un encadrement médical notamment lors des entraînements. Le président du COM, Philippe Hao Thyn Voon, a également mis les joueurs devant leurs responsabilités indiquant que ce ne sera pas une partie de plaisir en terre réunionnaise face aux forces en présence.
Mais comment passer sous silence le show de PHTV lors de la rencontre avec les haltérophiles mercredi dernier, demandant notamment aux athlètes d’écarter les journalistes. « N’allez pas voir les journalistes quand vous avez des problèmes car ils ne les règleront pas. Adressez-vous plutôt à ceux qui peuvent les résoudre à l’instar du COM ou MJS et bien réglez les entre vous-mêmes ». Par contre, le ministre Ritoo a répondu du tac au tac en saluant le travail de la presse. Autant dire que PHTV n’en a que faire des journalistes, qui apparemment, ne sont là que pour causer du tort aux athlètes. Un discours insensé et pas très inspiré du président du COM qui aurait mieux fait de se taire sur ce coup là.