Un quatorzième titre consécutif pour la formation masculine, une sixième consécration pour l’équipe féminine, un succès final lors du tournoi jeunes: cette saison 2012 aura assurément été celle de l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill au niveau du handball. Reste que la cerise sur le gâteau aurait été le sacre historique à la Coupe des clubs de l’océan Indien. Toutefois, les handballeurs des villes-soeurs étaient tombés les armes à la main face aux Réunionnais de la Jeunesse Sportive Bénédictine. Le rachat sera-t-il possible cette saison aux Seychelles ?
En somme, l’USBBRH aura réalisé un parcours quasi-parfait la saison dernière. Lors de la Coupe de la République, cette formation prenait le meilleur de son éternel rival qu’est le Curepipe Starlight en finale (28-25) et annonçait ainsi la couleur. Tant et si bien qu’elle retrouvait ce même adversaire en finale des play-offs quelques mois plus tard. Les Curepipiens semblaient tenir le bon bout à la mi-temps (14-9), mais ne pouvaient endiguer la remontée adverse en seconde période pour finalement s’incliner sur le fil (23-24).
Doublement motivée de par cette réussite, l’USBBRH abordait alors la CCOI dans les meilleures dispositions possibles. Elle franchissait tous les obstacles devant son public au gymnase de Phoenix, mais trouvait plus fort en finale. La JSB, forte de ses joueurs d’expérience, faisait le trou en seconde mi-temps (29-18) pour briser le rêve de voir pour la première fois une équipe mauricienne sur la plus haute marche du podium dans cette compétition. La consolation aura été le fait que Jessie Thérèse évoluait au sein de la formation bénédictine. Il devenait ainsi le premier handballeur mauricien à connaître le triomphe dans cette compétition. De son côté, le Curepipe Starlight, de par sa prestation lors des play-offs, avait également une belle carte à jouer. Toutefois, cette formation devait passer à côté de la plaque, à l’instar de son revers inattendu face à la sélection de Rodrigues.
Du côté féminin, l’USBBRH aura profité du score de parité entre les deux autres prétendants, à savoir le Curepipe Starlight et le BBRH Plaisance HBC, et de son succès face à cette même équipe de Plaisance, pour se retrouver aux premières loges du championnat local. Ce titre lui permettait ainsi d’évacuer la déception de la finale perdue sur le fil face au BBRH Plaisance HBC lors de la Coupe de la République. Toujours est-il que cette dernière formation, lancée la saison précédente, connaissait ainsi ses premières heures de gloire. Reste que l’USBBRH et le Curepipe Starlight avaient défendu nos couleurs à la CCOI. Si le premier nommé s’accrochait à une honorable quatrième place, l’équipe de la ville-lumière n’était pas dans le coup. Cette compétition était au bout du compte remportée par les Malgaches de Tananarive HBC aux dépens des Réunionnaises du HBF Saint-André. Et ce, à l’issue de l’épreuve des tirs au but.