La tenue des éliminatoires de la zone 7 en handball dans le cadre des Jeux d’Afrique ne finit pas de connaître des rebondissements. Alors que les sélections mauriciennes étaient officialisées et que le déplacement à Madagascar était prévu le 25 courant, voilà que l’Association mauricienne de handball (AMH) s’est retrouvée en présence d’un courrier de la Confédération africaine de handball (CAHB), qui l’informe que le tournoi de la zone 7 est annulé et que Madagascar est directement qualifiée pour la phase finale des Jeux d’Afrique vu qu’aucun autre pays n’avait confirmé sa participation aux éliminatoires de la zone 7 à la date butoir, soit le 10 janvier dernier.
Depuis la réception de ce courrier, c’est le branle-bas de combat du côté de l’AMH et du staff technique mauricien. « Nous comptons alerter les différentes instances internationales, notamment la CAHB, la Fédération internationale de handball ou encore le Tribunal international du sport », souligne avec force Daniel Gérard, président de l’AMH.
Ce dernier affirme que Maurice avait confirmé sa participation par écrit le 18 décembre 2014 et qu’il avait rencontré le trésorier de la CAHB lors des derniers championnats du monde au Qatar. Il était alors question qu’ils se rencontrent de nouveau dans la Grande île. Daniel Gérard se demande également pourquoi la fédération malgache, par l’entremise de son président Aimé Fidèle Razafintsalama, lui a fait savoir en cours de semaine que les dates de la compétition pouvaient être repoussées, alors que la CAHB avait déjà décidé d’annuler le tournoi.
De son côté, Dominique Filleul, conseiller technique des sélections mauriciennes, était dans tous ses états hier. Il n’hésitait pas à tirer à boulets rouges notamment sur le Malgache Kiki Rakotovao, président de la zone 7. « Ce qui a été entrepris demeure malhonnête. Nous sommes victimes d’une grave injustice et je maintiens que l’éthique sportive n’a pas été respectée. Personnellement, je suis outré et scandalisé par la tournure des événements, d’autant que tout a été finalisé pour notre déplacement ».
Reste que cette échéance qualificative ressemble à un mauvais feuilleton qui laisse entrevoir que les dirigeants de la fédération malgache et le président de la zone 7 n’ont pas lésiné sur les moyens pour offrir la qualification aux sélections malgaches sur un plateau. Ce sera maintenant aux instances internationales de statuer.