Les équipes mauriciennes de handball ont connu des fortunes diverses lors de la dernière journée de poules, hier au gymnase Daniel-Narcisse. Si les filles comme les garçons ont perdu leur dernière rencontre, il n’empêche que l’aventure continuera pour les unes et s’arrêtera pour les autres.
37-14 : la note est salée pour le clan mauricien, qui affrontait les Réunionnaises dans un « match de préparation », dit Yvan Herbu. Somme toute, cette dernière rencontre s’avérait sans enjeu. « Nous nous préparons surtout pour affronter Mayotte. Ce sera le moment de nous surpasser ».
Pourtant, Maurice n’a jamais vraiment inquiété les Réunionnaises. Mais les coéquipières de Sheronne Raboude-Amoordon ont une impression de déjà vu. « C’est une équipe qu’on connaît. Nous l’avons déjà jouée », rappelle Yvan Herbu.
De plus, cette défaite voit Maurice éviter les redoutables Malgaches en demi-finale ce jeudi. « Oui, c’est un peu ce qu’on voulait. Ce n’était pas facile de battre La Réunion dès le départ ». Maintenant, les filles vont passer un autre cap. Les demi-finales s’annoncent intenses. « Mayotte a terminé première de sa poule. Ce ne sera pas facile ».
Rendez-vous est donc pris demain pour espérer écrire l’histoire du handball mauricien. « Nous prévoyions que chaque match serait difficile ». Yvan Herbu avance également que la situation est idéale pour ses protégées.
« Nous connaissons mieux Mayotte. Madagascar a une équipe qui change trop souvent pour pouvoir construire des repères autour ». Mais l’entraîneur veut surtout croire dans les chances de ses protégées. « Une demi-finale, c’est du 50-50. Il faut juste appliquer les consignes ».
Pour les garçons, la défaite 35-25 aux mains des Mahorais vient mettre un terme à leur parcours aux JIOI. Malgré quelques belles interventions du gardien Jonathan Ramsamy ou de la combativité de Jean-François (nez cassé) et autre Jean-Noël Lagarde (blessé au menton), il faut reconnaître que les vainqueurs du jour évoluaient un cran au-dessus et ne se sont pas fait prier pour prendre l’ascendant sur une équipe mauricienne qui a accumulé trop de déchets dans son jeu.
Pertes de balle, imprécisions aux tirs, défense fébrile, autant d’éléments qui ont joué contre les Mauriciens. Sans oublier l’expulsion de David Malié — encore une dans carrière. Pour rappel, ce dernier, épinglé par un comité disciplinaire, a quand même été repêché pour ces Jeux par l’encadrement technique.