Une semaine après son retour à la présidence de l’Association mauricienne de Handball (AMH), Daniel Gérard, a déjà en compagnie de son comité directeur, identifié ses objectifs prioritaires. Si dans l’immédiat, il a l’intention de lancer un championnat national, à long terme, ce sont les Jeux des îles de l’océan Indien de 2015 à La Réunion qui demeurent sa priorité. L’homme fort a également à coeur le développement du handball chez les jeunes et à Rodrigues.
« Nous réfléchissons à la formule idéale pour le championnat que nous comptons organiser. Vu que les équipes n’ont pas eu de compétition depuis le mois de mai, excepté le tournoi open organisé par la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill, nous avons songé à un championnat qui durerait jusqu’au mois de décembre. Mais il nous faut finaliser les modalités », indique Daniel Gérard.
Celui-ci veut aussi se concentrer sur les jeunes. C’est ainsi que la préparation pour le tournoi de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) va bientôt débuter. « Le tournoi de la CJSOI aura lieu soit l’année prochaine, soit en 2013. Nous allons identifier des jeunes susceptibles d’être retenus pour cette compétition. Grâce aux tournois intercollèges que la fédération organise en collaboration avec la MSSSA (Mauritius Secondary Schools Sports Association), nous pourrons faire une présélection chez les garçons comme chez les filles et nous trouverons des entraîneurs qualifiés pour les encadrer », explique Daniel Gérard.
Au niveau de la jeunesse toujours, le président de l’AMH compte relancer le mini-handball dans les écoles primaires, projet auquel est favorable le ministère de l’Éducation. « 250 écoles avaient donné leur accord pour ce projet. Il faudrait qu’il demeure sous contrôle ministériel afin qu’il continue d’exister même si la fédération rencontre des problèmes comme cela a été le cas récemment. Il faudra aussi trouver des encadreurs qualifiés et les rémunérer pour que le projet fonctionne comme il se doit », indique Daniel Gérard.
Mais le gros morceau auquel veut s’attaquer le président de l’AMH reste la 9e édition des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) qui aura lieu à La Réunion en 2015. « Vu que les Jeux auront lieu à La Réunion, il est quasiment certain que le handball sera au programme. Nous comptons ainsi nous préparer comme il se doit. On doit très vite mettre en place un plan d’action d’une durée de quatre ans qui culminera avec cet important rendez-vous. Nous tâcherons de permettre à nos équipes d’effectuer des déplacements chaque année. Des formations étrangères seront aussi invitées à Maurice pour que nos équipes aient des frottements. Il nous faudra mettre l’accent sur les filles vu la situation actuelle du hand féminin. Nous effectuerons régulièrement une évaluation de notre progression et je pense que dans quatre ans, nous pourrons avoir deux sélections compétitives », observe Daniel Gérard.
Celui-ci déclare que Rodrigues ne sera pas oubliée. « Nous développerons davantage le hand à Rodrigues. Il y a 7 ou 8 clubs dans l’île et il faut leur donner davantage de moyens », lâche notre interlocuteur.
Daniel Gérard ambitionne aussi d’organiser des compétitions de beach handball à Maurice. Des compétitions qui réuniraient les îles de la région. « Nous avons de belles plages tout autour de l’île, donc pourquoi ne pas en profiter pour organiser des compétitions de beach handball ? Je vais tâter le pouls des fédérations des îles de la région pour voir s’il n’est pas possible de tenir des compétitions inter-îles. Eventuellement, nous pourrions même abriter des tournois internationaux », déclare le président de l’AMH.
Daniel Gérard espère que tous ceux concernés mettront la main à la pâte afin de permettre au handball de poursuivre son développement dans l’île.