Les cinq joueurs de l’Union Sportive de Beau-Bassin/Rose-Hill (USBBRH) qui sont reprochés par le comité disciplinaire de comportements violents lors de la finale de la coupe de la République perdue (32-29) contre le Curepipe Starlight au gymnase de Phoenix le 30 avril dernier, purgent actuellement une suspension provisoire. Ainsi, David Malié, l’entraîneur de la sélection masculine de Maurice pour l’International Handball Federation (IHF) Challenge Trophy a été remplacé par Pascal Yeung, membre de l’Association Sportive de Vacoas-Phoenix (ASVP) jusqu’à nouvel ordre (voire hors texte).
Ce dernier assistera Cedric Kistohurry, cadre de l’USBBRH dans la préparation des Mauriciens en vue de l’IHF Challenge Trophy qui se tiendra du 4 au 7 septembre prochain à Maurice. Cette compétition qui sera organisée pour la troisième fois en terre mauricienne après 2010 et 2014, réunira les quatre pays de la Zone 7, à savoir Madagascar, Seychelles, Comores et Maurice. Lors de la dernière édition, l’équipe masculine et féminine de Maurice avaient décroché la médaille de bronze alors que la Grande Île avait réalisé le doublé. Cette année, l’objectif des deux sélections de -20 ans sera de faire mieux qu’une troisième place.
Condamnées à l’exploit
Mais il faut se rendre à l’évidence que leur mission s’annonce d’emblée compliquée. Premièrement du fait que la vingtaine de Mauriciens de la présélection a commencé leurs préparations en vue du Challenge Trophy rien qu’en début d’avril de cette année, alors que les filles, qui sont sous la charge de Sanjay Dabydin et de Jean-Marie Rock, ont commencé les leurs en janvier. Avec une préparation tardive comment peut-on espérer à mieux ? Qui plus est, certains handballeurs et handballeuses sont toujours au stade de débutant. Cela étant dit, il ne faut pas prendre les coaches pour des faiseurs de miracles non plus. À moins de deux mois de la compétition, Maurice a encore du pain sur la planche. Et ce n’est pas Sanjay Dabydin qui nous dira le contraire.
« De nouvelles joueuses sont venues se joindre à nous en début d’année. Nous les avons repérées lors des inter-collèges. Elles sont également très jeunes, elles sont âgées de 17 ans et viennent de se lancer dans la discipline. Nous avons dû d’abord les donner les bases du handball. Mais maintenant, elles sont passées en situation de match. Cependant, il nous reste encore beaucoup de travail. Cependant, vu qu’elles sont toutes des étudiantes, certaines d’entre-elles sont souvent prises par des leçons particulières. Ce qui fait qu’elles sont une quinzaine à s’entraîner régulièrement. Deux Rodriguaises rejoindront le groupe très bientôt », avance-t-il. Mi-août, les quatre entraîneurs seront appelés à donner leur liste des 14 Mauriciens et Mauriciennes qui défendront le pays au Challenge Trophy. En attendant, les entraînements suivent leurs cours.