Le gymnase de Phoenix accueillera la Coupe des Clubs Champions de l’océan Indien (CCCOI) du 25 au 2 décembre.  A un peu moins de deux semaines, le comité organisateur qui regroupe les membres de l’Association mauricienne de handball (AMH), est optimiste de pouvoir tenir cet événement, en dépit des critiques qu’a subi l’AMH l’année dernière dans l’organisation de la Coupe du monde de beach handball U17 à Flic-en-Flac. En effet, la dette de plusieurs millions de roupies qu’a amassée la fédération sous l’ancien régime avec Daniel Gérard à la présidence et Jimmy Anthony comme chef de projet, n’a toujours pas été réglée. Le nouveau président de l’AMH, Ludovic Carré, fraîchement élu depuis le mois d’août de cette année, lui, ne veut pas se prononcer sur ce sujet épineux, ni révéler le montant exacte des factures impayées. Du moins, pas pour l’instant. « L’affaire est entre les mains de mon homme de loi », dit-il. 
Mais ce dernier est catégorique. « L’organisation de la CCCOI n’a rien à voir avec les Championnats du monde. Il n’y a pas de grandes implications financières, car chaque équipe encourra les frais de déplacement. Nous aurons juste à assurer le transport pour véhiculer les équipes entre l’aéroport, leur hôtel respectif et le gymnase. Et l’Association de Handball Océan Indien (AHBOI) apportera sa contribution à l’organisation.  Nous estimons un budget de Rs 620 000 pour la compétition et nous cherchons toujours des sponsors que ce soit en cash ou même en produit », souligne Ludovic Carré. « Le comité d’organisation sera enrichi par l’expérience du RSVP Events. La présence du DJ Jimmy Gassel est confirmée pour la partie  protocolaire, où  une musique inédite sera également lancée lors de cette édition de la CCCOI », nous fait part l’AMH. À ce sujet, la cérémonie d’ouverture devrait se faire le dimanche 26 en soirée, histoire de réunir le maximum de spectateurs.
 Au niveau de la compétition, dix équipes masculines et sept équipes féminines sont attendues au pays. Trois clubs réunionnais auraient confirmé leur participation, à savoir le Tampon tenant du titre et Château Morange en masculin, Jeunesse Sportive Bénédictine en féminin. Sur le plan local, on verra la participation du Curepipe Startlight Sporting Club (CSSC) et de l’Association Sportive de Vacoas-Phoenix (ASVP) chez les garçons. Une requête a été faite par l’AMH à l’AHBOI pour que l’Union Sportive de Beau-Bassin/Rose-Hill (USBBRH) puisse être aussi de la partie dans le camp mauricien. Étant le pays organisateur, il y a de fortes chances pour que Maurice soit représenté par ces trois formations en masculin.
En féminin, les couleurs Mauriciennes seront défendues par l’USBBRH et Plaisance Sports Club, dont la participation reste à confirmer (voire hors texte). L’US Beau-Bassin/Rose-Hill, entraînée par Cédric Kistohurry, a déjà les yeux fixés sur la compétition indiaocéanique et devrait avoir deux guest players dans leur effectif, à savoir Axelle Julie et Heidi Crouche du CSSC. En ce qui concerne les équipes Malgaches, THBC, championne en titre a confirmé sa participation. Les handballeurs de l’équipe de St-Michel devraient eux aussi être du voyage avec leur compatriotes. Cependant, les procédures qui ont été mis en place avec les problèmes de la peste que connait Madagascar, ne sont pas encore connus. Par ailleurs, aucun détail ne nous est parvenu sur les noms des autres clubs qui feront le déplacement à Maurice. Les prochaines réunions du comité organisateur dans les jours à venir devraient être décisives en vue de tout finaliser.