Ludovic Carré

Depuis sa prise de fonction, le board de l’Association mauricienne de handball (AMH) a apporté un nouveau souffle à cette discipline qui en avait bien besoin. Reste qu’il est cette fois confronté à un souci concernant  la disponibilité du terrain qu’il partage avec la Fédération mauricienne de basket-ball.

Jeudi dernier, lors de la rencontre dans le cadre du programme Road For Gold mis en place en vue des 10es JIOI, le président de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB), Hedley Han, a fait part au ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint, de problèmes de disponibilité du gymnase de Phœnix. Il a indiqué que la FMBB partage le terrain avec le handball, mais il estime que la priorité doit être donnée au basket-ball. Cela, parce que le handball sera parmi les disciplines absentes des JIOI 2019.

Ludovic Carré, président de l’AMH, estime que, « au lieu d’être solidaires entre les fédérations, ce genre de propos risque de diviser le sport mauricien. L’organisation de la récente Coupe des clubs l’océan Indien de handball a été une réussite sur toute la ligne. Nous ne sommes pas là pour savoir qui est la meilleure discipline entre le basket-ball et le handball, mais pour ma part, je ferai tout mon possible pour que le handball ne retombe pas comme ce fut le cas les années précédentes. » À savoir que la FMBB a fait une demande pour obtenir les terrains du Quorum, du Bocage et du gymnase de Trou-aux-Cerfs, mais celle-ci s’est avérée vaine.

Le vice-président de l’AMH, Thierry Étrange, a aussi voulu réagir. « Je ne comprends pas les propos d’Hedley Han. Depuis la construction de ce gymnase, le handball et le basketball ont toujours collaboré. Dès que le nouveau board a été mis en place, on a eu de bons retours du ministre Stephan Toussaint. Lors des matches de championnat, nous faisons notre maximum afin d’attirer le grand public et de toujours répondre aux attentes des handballeurs », nous dit-il. « Par rapport au terrain du Quorum, celui-ci n’est pas réglementaire pour le handball. Les terrains de basket-ball on peut en avoir dans tous les coins de l’île, mais pour le hand, c’est compliqué », ajoute-t-il.

À noter que l’AMH se prépare activement en vue des prochains Jeux de la CJSOI qui se tiendront du 20 au 28 avril 2018 à Djibouti. « Nous avons déjà recruté quatre entraîneurs, soit Cédric Kistohurry et David Malié qui s’occuperont des garçons et du côté des filles, Sandrine Deschamps et Gérard Jules feront le maximum pour les hisser sur le podium », indique Ludovic Carre.