En confirmant le succès acquis lundi dernier aux dépens de la formation réunionnaise de l’AS Saint-Gilles, la présélection masculine mauricienne de handball s’est davantage rassurée en vue de sa participation au tournoi qualificatif des Jeux d’Afrique. Ce succès, acquis hier soir au gymnase de Phoenix sur le score de 28-24 (mi-temps 15-11) lors d’une rencontre menée quasiment de bout en bout, ne peut donc que permettre aux locaux d’envisager le déplacement à Madagascar jeudi prochain avec un capital confiance accru.
La présélection mauricienne a su relever le défi pour son dernier match de préparation. D’autant que l’équipe de l’île soeur avait des arguments à faire valoir, ayant dans ses rangs trois présélectionnés des Jeux des îles (le gardien de but Franck Hoareau, Dimitry Grégoire et Didier Ranguin) et se trouvant dans la course pour disputer les play-offs dans le championnat réunionnais. D’ailleurs, l’entraîneur de cette formation, Jean-Michel Delatre, reconnaissait les mérites de la formation mauricienne. « C’est une équipe qui a fait montre de beaucoup d’engagement ».
Et quid de sa formation ? « Nous nous étions bien préparés, mais nous voulions impérativement éviter les blessures. D’autant que nous entamerons une étape décisive du championnat, avec l’objectif de conserver notre quatrième place afin de pouvoir disputer le Final Four ».
Tout en améliorant sa finition et en gardant son sang-froid lorsque l’adversaire revenait au score, la présélection mauricienne avait pris ses distances (11-8) après 17 minutes de jeu. Auparavant, les deux blocs s’étaient livrés à un mano-à-mano. Cette avance se maintenait jusqu’à la pause, même si les visiteurs étaient revenus à un certain moment à 10-11. Un fait intéressant au cours de cette première période, la présélection n’avait manqué que quatre tirs.
Une présélection qui se faisait peur en seconde mi-temps avec la remontée de l’AS Saint-Gilles, qui affichait un visage plus séduisant. Un but de raterd (18-19) à la 43e minute et l’égalisation à 21-21 six minutes plus tard. Mais voilà, Cédric Kistohurry et ses coéquipiers remettaient l’ouvrage sur le métier et grâce à des contres meurtriers, reprenaient leur chevauchée pour s’offrir un succès somme toute mérité.
Au sein de la présélection mauricienne, le gardien de but, Damien Lauret, s’est signalé avec dix arrêts. Du côté des joueurs de champ, Cédric Kistohurry se retrouvait avec six buts à son actif, contre cinq à Pascal Yeung Yin et Jean-François Lamarque, quatre à Jean-Noël Lagarde, deux à Pascal Aroleum et Stephano Lagarde, et un à Jordan L’Aiguille, Pascal Valéry, Jean-Paul Shadrac et Daniel Yeung Yin.
Au sein de l’AS Saint-Gilles, Didier Ranguin avait fait montre de sa puissance avec ses tirs de loin pour enregistrer huit buts à son actif. Les autres réalisations étant l’oeuvre de Jérémy Perenedry (4), Pedro Galais et Brandon Labovila (3), Giovanny Blagnac et Thierry Cadet (2), Dimitry Grégoire et Damien Moutoosamy (1).
Les matches de préparation terminés, place maintenant aux dernières séances d’entraînement. « Nous effectuerons les derniers réglages et mettrons surtout l’accent sur le collectif », soutient le conseiller technique, Dominique Filleul. En attendant, ce dernier se réjouit de la prestation de ses protégés.
« Ils ont réalisé un match sérieux et courageux, dans un bel état d’esprit et avec une cohésion retrouvée. Certes, il existe encore des points à travailler, mais j’ai apprécié le fait qu’ils soient restés calmes et maîtres du jeu, tout en posant des problèmes à l’adversaire avec une défense haute ».
L’espoir est donc permis à Tana.