Le compte à rebours a commencé. Plus que 97 jours avant les 9es Jeux des Îles de l’océan Indien (JIOI) qui se tiendra à La Réunion, du 1er au 9 août prochain. Les sélections masculine et féminine mauriciennes de handball, se peaufinent pour le grand jour. Au menu de leur calendrier, plusieurs matchs internationaux en guise de préparation.?Après les matchs contre l’AS Saint-Gilles, Maurice mettra à leur tour, le cap sur l’île soeur le 13 mai. Pendant cinq jours, la bande à Dominique Filleul, Directeur Technique National (DTN), affrontera plusieurs équipes réunionnaises. Parmi, La Case Cressonnière, Lasours, le club Tampon et l’AS Saint-Gilles. Pour Daniel Gérard, président de la Mauritius Handball Association (MHA), cela ne sera pas une partie de plaisir pour les deux équipes à la Réunion.
Selon ce dernier, « il faut qu’on gagne. Toutes les rencontres sans exception, doivent être abordées avec l’envie de gagner. On ira la bàs pour jouer au handball. L’objectif de ces stages, est de galvaniser la sélection nationale, en particulier, celle des filles. Les garçons eux, ont déjà un bon ésprit d’équipe. Il leur reste maintenant qu’à continuer leur marge de progression. »
Cependant, les risques sont énormes pour les Mauriciens. Leurs systèmes de jeux seront exposés aux émissaires réunionnais. Ces derniers, seront bien présents pour étudier le schéma tactique mis en place par Dominique Filleul. Ce qui représente sans aucun doute, une aubaine pour le pays hôte puisqu’il s’en servira, pour préparer leur sélection de handball pour les JIOI. Cela, pour un éventuel affrontement avec Maurice lors de ces jeux.
 Ne pas tout dévoiler
Le DTN français  est bien conscient de cela. « Certainement, ils seront là à nous filmer. Cela dit, à nous de ne pas leur montrer tous les aspects de notre jeu. Affronter  differentes équipes réunionnaises en amical chez eux, est une occasion pour nous de nous mettre en phase des jeux des îles. D’autant plus que cela nous permet de repérer nos failles et de les travailler », admet Dominique Filleul.
Concernant les sélectionnés, Damien Lauret et Pascal Arokeum joueront aux abonnés absents à cause de leurs engagements professionnels. Jean-Noel Lagarde, blessé, a été déclaré forfait. A part ces trois joueurs qui manqueront à l’appel, la sélection mauricienne ne changera pas d’un iota de celle qui a affronté Madagascar pour le compte des éliminatoires des Championnats d’Afrique des Nations (CAN) zone 7.
CCCOI, la première de Rodrigues
Après leur tournée à La Réunion, les Mauriciens comptent enchaîner avec plusieurs compétitions. Ainsi à partir du 28 avril jusqu’au 3 mai, Maurice sera engagée dans la Coupe des Clubs Champions de l’océan Indien (CCCOI) que se tiendra pour la première fois, à Rodrigues. « La Réunion, les Seychelles, Madagacar et nous, avons déjà confirmé notre participation. Sauf Mayotte et les Comores qui n’ont donné aucun signe de vie jusqu’à présent », fait ressortir Daniel Gérard.
 Un mois après, soit à la fin du mois de juin, les équipes masculines et féminines du Congo et de La Guinée, seront à Maurice. Elles affronteront pour la première fois, les sélections mauriciennes au gymnase de Phoenix. Cependant, les dates  auxquelles se jouera ce tournoi ne sont pas encore fixées. « Ces stages sont nécessaires si nous voulons réaliser un hold-up à la Réunion lors des JIOI », lâche Dominique Filleul.