Plus que jamais, les deux sélections malgaches de handball sont favorites pour décrocher le titre dans cette deuxième édition du Challenge Trophy au niveau de la zone 7.
Devant leur public du gymnase de Mahamasina à Tananarive, les équipes de la Grande île ont repoussé avec efficacité le challenge des sélections mauriciennes pour se retrouver en position de force en vue des demi-finales. Après deux jours de compétition, les Malgaches ont réalisé un sans-faute, alors que la sélection masculine de Maurice a enregistré sa première défaite en deux sorties.
Après un convaincant succès (37-25) aux dépens des Seychelles lundi dernier, les handballeurs mauriciens avaient un important défi à relever hier, soit dominer les Malgaches et s’imposer comme les favoris de la compétition. Les jeunes protégés du tandem Burty Caramsing-Cédric Kistohurry ont soutenu la comparaison surtout en première période.
Les deux forces en présence se sont livrées à un chassé-croisé, avant que les Malgaches ne se retrouvent avec un but d’avance à la mi-temps. Maurice lâchera alors graduellement prise et les contres meurtriers de l’équipe hôte permettaient à celle-ci de creuser l’écart pour finalement s’imposer par sept buts d’écart.
Le président de l’Association mauricienne de handball (AMH), Daniel Gérard, analyse ainsi ce revers : « Les joueurs n’ont pas évolué suffisamment en confiance. De plus, il leur a manqué des sorties internationales. Nous devrons rectifier le tir en mettant davantage l’accent sur les jeunes, avec un plan de travail bien défini. De là, nous serons plus compétitifs à l’avenir et des résultats plus positifs seront enregistrés. »
Reste que Maurice possède les atouts pour terminer à la deuxième place à l’issue de cette phase qualificative. Il lui suffira de prendre le meilleur des Comores ce soir. Cette équipe comorienne, qui possède également une victoire en deux sorties, a disposé des Seychelles (44-34). Mais tout porte à croire qu’une demi-finale Maurice/Comores se profile à l’horizon.
Du côté féminin, le succès des Malgaches aux dépens des Mauriciennes ne souffre d’aucune contestation. Comme l’atteste ce lourd score de 44-10. Certes, la sélection mauricienne a connu bien des déboires, avec les sorties sur blessure de ses gardiennes de but Pascale Denis et Magdalena Brasse. D’autres joueuses ont subi des blessures au poignet ou à la cheville.
« Madagascar a évolué plusieurs crans au-dessus, mais l’arbitrage assuré par deux Comoriennes n’a pas été assez sévère envers les Malgaches. Mes joueuses ont alors subi les conséquences », avance l’entraîneur Sanjay Dabydin.
Cependant, ce dernier souhaite récupérer les deux gardiennes de but cet après-midi face aux Seychelles pour une rencontre qui s’annonce cruciale. « Il nous faudra jouer le tout pour le tout. L’adversaire se trouve plus à notre portée et il nous faudra remporter cette rencontre afin d’éviter Madagascar en demi-finales », fait ressortir Sanjay Dabydin.
Il est à noter que lors de l’autre rencontre féminine disputée hier, les Comores ont disposé des Seychelles de peu (31-29).