Enfin un succès de la présélection mauricienne de handball masculin face à une formation de l’île de La Réunion. Après avoir accroché l’ASHB Tamponnais en novembre de l’année dernière et Lasours en janvier dernier, les handballeurs mauriciens ont cette fois pris la mesure de l’AS Saint-Gilles, hier après-midi au gymnase de Phoenix. Un succès acquis sur le score de 30-24 qui vient somme toute à point nommé. D’autant que la sélection mettra le cap sur Madagascar la semaine prochaine afin de briguer sa qualification pour la phase finale des Jeux d’Afrique.
Cette deuxième sortie face aux Saint-Gillois a permis à Cédric Kistohurry et ses coéquipiers de se rebiffer après le revers subi samedi dernier. Certes, le staff technique réunionnais a fait tourner son groupe, mais il n’empêche que la présélection mauricienne a fait montre d’application dans son jeu et s’est montrée mieux inspirée dans la finition.
« Les joueurs ont fait preuve de rigueur et de discipline. Ils ne se sont pas précipités à l’approche des buts adverses et n’ont jamais rien lâché. Même ceux qui sont entrés en cours de jeu ont été à la hauteur », se félicitait le conseiller technique, Dominique Filleul.
Même s’il affirme que cette victoire agira comme une motivation pour son groupe, ce dernier reconnaît toutefois que la troisième et dernière rencontre prévue demain soir (20 h) ne sera guère de tout repos. « Il faudra s’attendre à une réaction d’orgueil des Réunionnais. Ce sera comme un match de vérité ».
Une dernière sortie qui sera sans doute riche en enseignements avant le déplacement vers la Grande île. Au sein de la présélection mauricienne, l’expatrié Damien Lauret, arrivé au pays la veille, était titularisé d’entrée dans les buts, alors que Jean-Paul Shadrac se révélait le meilleur buteur avec sept réalisations. De son côté, l’autre expatrié Pascal Arokeum se signalait avec quatre buts à son actif.
Un regard sur l’évolution de cette rencontre disputée devant quelques scolaires permet de constater que la présélection mauricienne a toujours fait la course en tête. Menant 8-5 après un quart d’heure de jeu, elle accentuait cette avance à 16-10 à la mi-temps. À partir de là, l’AS Saint-Gilles réagissait avec notamment l’entrée en jeu du gardien de but Franck Hoareau. Dimitry Grégoire, convoité par Maurice et l’île soeur dans le cadre des Jeux des îles, se montrait pour sa part actif et productif.
Quoi qu’il en soit, la présélection mauricienne, bien que menacée à 16-18, ne lâchait pas prise et maintenait son emprise sur le débat jusqu’au bout.