Deux matchs deux victoires pour Maurice aux dépens de l’équipe réunionnaise de Joinville. Le premier qui a été joué vendredi 3 juillet dernier, a été remporté sur le score de 26-22 (11-10, mi-temps). Hier, les Mauriciens se sont imposés dans la douleur 30-28 (19-13, mi-temps). Pourtant, la sélection de Maurice avait démarré cette rencontre dans les meilleures façons qui soient. Car en dépit d’avoir joué un match la veille, les Mauriciens se sont montrés présents physiquement avec des bonnes circulations de balle et un jeu collectif menant à des buts.
Jean-François Lamarque avait ouvert la voie, dès la première minute de jeu avant que Joinville par l’entremise de meneur, David Malié, finisse par égaliser pour ensuite prendre l’avantage (1-2). Mais c’est sans compter  la souplesse et la technique de Fabrice Mardaymootoo, auteur de cinq buts, qui permet à son équipe de revenir dans le match (3-3). Peu à peu, l’intensité montait d’un cran et les Réunionnais, éprouvaient de plus en plus de mal à suivre le rythme imposé par la bande à Dominique Filleul, le Directeur Technique National (DTN). La fin de la première mi-temps, se soldait sur une nette domination Mauricienne avec six buts d’avance sur leur adversaire. Mais à la reprise, ce fut une autre paire de manches pour nos compatriotes.
Croyant pouvoir plier le match facilement, ils se sont heurtés à une équipe de Joinville, plus agressive. « Nous avons fait une très mauvaise deuxième mi-temps. Les garçons se sont relâchés par un excès de confiance. Puis ils ont subi le jeu des Réunionnais qui nous ont donné du fil à retordre jusqu’au coup de sifflet final, en revenant à deux buts d’écart. Nous devons encore travailler sur cet aspect de notre jeu. Sachant que nous allons jouer contre Madagascar dans notre groupe, nous devons être présents psychologiquement pendant 60 minutes. Mais dans l’ensemble, ce fut un bon match. Nous avançons vers les Jeux des Îles de l’océan Indien dans de bonnes dispositions », affirme Filleul. Un point de vue partagé par Max Morville, le coach de Joinville. « J’ai vu une forte équipe Mauricienne techniquement et tactiquement sur le plan offensif et agressif. Elle devra être crainte à la Réunion ».