Le comité disciplinaire de l’Association mauricienne de handball (AMH) a sanctionné Philippe Boudou, ancien président de l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill. Ce comité composé de Daniel Gérard, Sanjay Dabydin et Jimmy Anthony lui a infligé un sévère avertissement pour son comportement lors de la rencontre comptant pour le championnat féminin entre l’USBBRH et le Curepipe Starlight.
Suite au carton rouge infligé à la Malgache Andréa, Philippe Boudou avait demandé aux joueuses de l’équipe des villes soeurs de quitter le terrain. Toutefois, les membres du comité disciplinaire ont voulu lui accorder une ultime chance. « Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il a agi dans le feu de l’action. Certes, nous ne sommes pas d’accord avec son comportement et nous lui avons fait comprendre que la sanction sera plus sévère en cas de récidive », nous a expliqué Daniel Gérard, lui-même président de l’AMH.
Par ailleurs, les championnats nationaux reprendront leur cours dimanche, après une courte interruption en raison des travaux au gymnase de Phoenix. De ce fait, les handballeurs auront rendez-vous au gymnase du Quorum avec trois rencontres à l’affiche, à savoir, Curepipe Starlight/Curepipe Blue Star (9h), Association Sportive Vacoas-Phoenix/ASPL 2000 (11h) et Richelieu/BBRH Plaisance HBC (13h).
À l’heure du bilan pour cette première partie de championnat, il est clair que deux équipes ont quasiment validé leur ticket en vue des play-offs au niveau masculin. L’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill et le Curepipe Starlight ont dominé leurs sujets jusqu’ici et seront de toute évidence à la lutte pour la première place avant l’entame des play-offs. Si ces deux équipes se sont situées au-dessus du lot jusqu’ici, les deux autres places qualificatives s’annoncent très chères.
Le Roches Brunes Wolf, le BBRH Plaisance HBC et l’ASPL 2000, avec chacune deux victoires, sont ainsi dans la course et n’auront définitivement pas droit à l’erreur au cours de leurs prochaines sorties. Par contre, la grosse déception est venue de l’Association Sportive Vacoas-Phoenix. Habituée aux places d’honneur ces dernières saisons et après un début de championnat prometteur, cette formation a graduellement baissé de pied, surtout face à des équipes a priori à sa portée. Il lui faudrait un spectaculaire revirement de situation pour qu’il se retrouve dans le carré d’as, tout comme Curepipe Blue Star, qui avait d’ailleurs abordé la compétition sans réelles ambitions.
Quant à l’équipe de Richelieu, elle n’a jamais été dans le coup et son premier forfait enregistré ne présage rien de bon pour la suite. De son côté, Trou-aux-Biches ne fait plus partie du championnat, ayant déjà déclaré forfait en trois occasions. Il en est de même pour l’équipe féminine qui dispute le championnat réservé aux équipes de niveau inférieur et qui comprend l’ASPL 2000 et Bambous.
Du côté féminin, on semble se diriger droit vers une finale Curepipe Starlight/USBBRH. Le premier nommé a réalisé un sans-faute jusqu’ici, alors que le tenant du titre a bénéficié du forfait du BBRH Plaisance HBC et a laminé le Cercle de Joachim. Toutefois, la formation de Plaisance n’a pas dit son dernier mot et pourrait renverser la tendance à la faveur d’une manche retour sans anicroches. Par contre, la situation est déjà désespérée pour le Cercle de Joachim, qui n’a pu soutenir la comparaison jusqu’ici.
Par ailleurs, la commission arbitrage de l’AMH organise une réunion demain après-midi à partir de 13h30 au gymnase de Phoenix. L’agenda comprend le classement des arbitres à ce jour, la performance du corps arbitral et l’évaluation des jeunes arbitres. Ce sera ainsi l’occasion d’effectuer un bilan avant la phase décisive des championnats nationaux.