Pour sa dernière sortie en vue de sa préparation en vue des 9es Jeux des îles, la sélection féminine de handball s’en est sortie avec un résultat nul (27-27) face à son homologue de Mayotte.
Au gymnase de Phoenix hier soir, les Mauriciennes ont longtemps mené au score, avec une avance de six à huit buts par moments. Toutefois, un relâchement fatal au cours des huit dernières minutes permettait aux Mahoraises de réaliser une remontée inespérée et de même prendre les devants. Il aura finalement fallu cette tentative fructueuse de Sharone André à trois secondes de la fin pour éviter un revers pour le moins cruel.
Si la première rencontre tenue vendredi dernier avait favorisé les desseins des visiteuses (20-15), il n’en demeure pas moins que la sélection mauricienne avait à coeur de se rebiffer cette fois. « Rien n’avait fonctionné vendredi dernier. La rencontre de ce soir sera un véritable test », avait déclaré le conseiller technique, Dominique Filleul, avant le coup d’envoi.
Ses protégées devaient se montrer en effet entreprenantes pour prendre d’emblée les devants avec deux réalisations de Cindy Ji et Liliana Perrine après moins de deux minutes de jeu. Les Mahoraises s’accrochaient toutefois mais se montraient parfois maladroites à l’approche des buts. Et ce, bien qu’étant en supériorité numérique avant le premier quart d’heure de jeu.
Maurice, avec des actions bien construites, prenait  les devants (10-4 ; 21e minute) et maintenait cette avance de six buts (14-8) à la mi-temps. Sollicitée vers le milieu de cette première période, Dorine Isabelle avait réalisé quelques brillantes sorties dans les buts. De quoi motiver davantage ses coéquipières qui maintenaient le même tempo en seconde mi-temps.
On se disait bien que la cause était entendue. Le score était alors de 22-14 à la 48e minute. Mais voilà, les Mahoraises, qui pratiquaient un jeu viril par moments, avec d’ailleurs l’exclusion de Heidi Salmi (3×2′), n’avaient pas dit leur dernier mot. Avec leur fer de lance Saindou, auteur de 14 buts, elles se lançaient dans un finish étourdissant.
La sélection mauricienne baissait de pied et se faisait des frayeurs. Tant et si bien qu’elle se faisait rejoindre au score (25-25) à 2’52 de la fin. Mayotte se retrouvait ensuite aux commandes pour la première fois, mais ne pouvait également pas gérer cette courte avance. Un nul qui satisfait au bout du compte les deux camps.
« Nous avons pu trouver les ressources nécessaires pour arracher ce nul et les joueuses ont fait preuve de caractère. Toutefois, elles ont fait montre d’un excès de confiance et sont retombées dans leurs travers en seconde mi-temps », analysait Dominique Filleul. Au sein de la sélection mauricienne, les buts ont été réalisés par Cindy Ji (9), Liliana Perrine (5), Stéphanie Ramsamy (3), Charonne Caramsing (2), Ketty Boudou, Sharone André, Sandrine d’Autriche et Heidi Crouche (1).
Du côté de la sélection mahoraise, on se disait réconforté de la prestation enregistrée lors de ces deux sorties à l’approche des JIOI. « Les joueuses ont fait preuve de concentration et de sang-froid. Elles ont su se remobiliser dans les moments difficiles et elles ne voulaient pas perdre cette rencontre », faisait ressortir un des entraîneurs, Abdou Badirou.
Après une tournée à Madagascar en début d’année et une préparation amorcée depuis un an et demi, la sélection mahoraise compte récupérer un élément qui évolue en France, question de viser un podium à l’île soeur. Certains avancent même que Maurice/Mayotte pourrait constituer le duel pour la médaille de bronze dans une quinzaine de jours.