Si les négociations avec la sélection algérienne de handball n’ont pas abouti jusqu’ici, il est par contre confirmé que la formation masculine de Château-Morange sera à Maurice du 6 au 9 novembre prochain. L’équipe championne de l’île soeur profitera d’un break à l’issue de la huitième journée du championnat, dont le coup d’envoi a été donné le 20 août dernier, afin de disputer deux rencontres face à la présélection nationale. Ce sera une nouvelle occasion de juger la progression des présélectionnés locaux dans le cadre de leur préparation en vue des 9es Jeux des îles.
Château-Morange, ce sera assurément du costaud, avec son effectif de qualité et son palmarès déjà éloquent. Dix fois championne de la Réunion, avec un dernier titre acquis en mai dernier, cette formation est qualifiée par la presse de l’île soeur comme celle de la dernière décennie. D’autant qu’elle se trouve actuellement sur les traces de Joinville, qui détient le record de titres, soit treize. D’ailleurs, le mois dernier, au moment du coup d’envoi de cette présente saison, son entraîneur Fabrice Payet avait haussé les enchères. « C’est clair, nous ne jouons pas la deuxième place. Nous allons tout faire pour enlever un quatrième titre consécutif ».
Au niveau de son effectif, Château-Morange a perdu le gardien de but Yohan Dejean, parti à Bruges en France, et l’a remplacé par Jérôme Irissin. L’équipe s’est également renforcée par la venue de l’arrière Damien Babet et l’ailier Kevin Hoareau, qui évoluaient tous deux à Lasours. Les autres joueurs faisant partie de l’effectif sont Pascal Françoise, Jérôme Irissin, Bruno Payet, Kevin Nagama, Daryl Ignace, Christophe Coindevel, Damien Nagama, Olivier Morin, Nicolas Gonzalez, Frédéric Budel, Bruno Latchimy, Adrien Arthur, David Cafane, Didier Permaye, Jordan Permaye et Kieran Orville.
Du côté de la présélection nationale, on espère avoir de nouveaux repères à travers ces échanges, après les enseignements obtenus suite à la tournée des Croates en juin dernier. « Nous pourrons juger la progression du groupe et également nous situer vis-à-vis des Réunionnais, tout en constatant leurs atouts et leurs faiblesses », avance Dominique Filleul, responsable technique des présélections nationales.
Toujours est-il qu’il se dit satisfait du niveau actuel des présélectionnés. « C’est un niveau en hausse, car le travail paie. Je sens chez les joueurs cette envie de réaliser un coup aux Jeux des îles. Toutefois, l’idéal serait de bénéficier de l’apport de sparring-partners chaque deux mois ». Dans cette optique, les négociations seront de nouveau lancées avec la fédération algérienne pour une possible venue au début de l’année prochaine.