La Republic Cup orne de nouveau les vitrines de l’équipe masculine de handball du Curepipe Starlight. Face à son éternel rival qu’est l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill, l’équipe de la ville lumière a fait la différence sur le score de 32-29, après avoir mené 15-14 à la mi-temps lors de la finale disputée samedi au gymnase de Phoenix. En féminin, les Curepipe Rangers, tenantes du trophée, n’o,t pu conserver leur bien. Face à l’USBBRH, la bande à Burty Caramsing s’est inclinée 20-29 après avoir concédé six buts de retard (9-15) à la pause.
Comme attendu, la finale masculine a été tendue, étant marquée par un nombre incalculable de sanctions de deux minutes et de cinq cartons rouges pour des sorties de 3×2′. Il demeure évident que le transfert des frères Lagarde au CSSC n’est toujours pas au goût des éléments de l’USBBRH. D’où une protestation sur la feuille de match.
Qui plus est, la plupart des décisions des arbitres ont été contestées par les joueurs de l’équipe des villes soeurs, bien que de l’avis général, la prestation du binôme Jason Carpooran-Yvan Herbu a été à la hauteur. Outre ce climat d’animosité, il faudra également dénoncer les nombreuses cannettes de bière trouvées dans les gradins et certaines expédiées sur le terrain.
D’aucuns estiment qu’il est désormais temps que la fédération prenne le taureau par les cornes, avant que la situation ne s’envenime tant sur le terrain que dans les gradins. D’autant que la finale du festival organisé en février dernier avait été marquée par un walk-out des joueurs de l’USBBRH.
Pour en revenir à cette finale, le Curepipe Starlight a mené de bout en bout. Et ce, malgré la blessure sur la fin de son gardien de but, Jason Salmy. Cette équipe a construit sa victoire grâce aux réalisations de Pascal Léonard (6 buts), Stephano Lagarde (6), Daniel Yeung Yin (6), Jean-François Lamarque (4), Fabrice Mardaymootoo (3), Jean-Noël Lagarde (3), Brandon Natian (1), Ashley Otokasena (1), Vincent Virginie (1) et Julian Virginie (1). Du côté de l’USBBRH, Jean-Paul Shadrac s’est distingué avec neuf buts à son actif, les autres étant réussis par Michael Verchères (7), Cedric Kistohurry (6), Christopher Moses (6), Pascal Valéry (1) et Thierry Étrange (1).
Chez les dames, l’USBBRH a mené les débats de bout en bout. Face à un bloc des Rangers qui a démontré des lacunes dans ses tentatives, Ketty Boudou et ses coéquipières ont vite fait de se mettre hors d’atteinte. Cette joueuse a certes inscrit six buts, mais la plus prolifique a été la jeune Rodriguaise Liliana Perrine, qui a trouvé le chemin des filets à onze reprises. Les autres buts ont été réussis par Sharone André (8), Alice Kinara (3) et Karen Boudou (1). Du côté des Curepipe Rangers, il faudra signaler les sept buts réalisés par Annecy Achille, contre quatre à Cindy Ji et trois à Sharone Caramsing, Amanda Aunay et Marlyse Desmarais.