Après trois succès, certes face à des adversaires moyens, l’ASPL 2000 a été ramené à la réalité dans le championnat masculin de handball. Opposé au Curepipe Starlight, sérieux prétendant au titre, samedi dernier au gymnase de Phoenix, l’équipe de la capitale a chuté lourdement sur le score de 8-45. De leur côté, l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill et l’Association Sportive Vacoas-Phoenix ont logiquement fait la différence, tandis que les Curepipe Rangers ont enregistré leur premier succès dans cette compétition.
Face à l’armada du Curepipe Starlight, l’ASPL 2000 a coulé à pic. Déjà à la mi-temps, les vice-champions en exercice avaient pris le large (17-5) et ont encore pris leurs distances en seconde période, notamment avec les réalisations de Stephano Lagarde et Daniel Yeung Yin, tous deux auteurs de neuf buts. Un quatrième succès de rang donc pour l’équipe de la ville lumière, qui ne devrait sans doute éprouver aucun mal à se défaire des Bambous Wanderers ce soir.
Cette équipe de Bambous a bien tenu le coup lors de son duel face aux Curepipe Rangers et l’étroitesse du score (18-20) démontre que ce jeune groupe se trouve en progrès. Qui plus est, l’équipe de l’Ouest menait de deux buts (9-7) à la pause. Reste que cette première victoire des Rangers ne peut que les mettre davantage en confiance avant d’affronter les Quatre Bornes Warriors cet après-midi.
Quant au tenant du titre, l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill, il a négocié avec beaucoup de sérénité sa sortie face au Curepipe Blue Star, soit un adversaire toujours à la recherche d’un premier succès. L’USBBRH, avec Pascal Valéry et Cédric Kistohurry auteurs de huit et six buts respectivement, avait vite fait de prendre les devants en première période (20-7) pour finalement s’imposer avec une marge confortable (33-14).
De son côté, l’Association Sportive Vacoas-Phoenix a repoussé avec beaucoup de brio le challenge des Quatre Bornes Warriors. Forte de la présence de sa nouvelle recrue, le Malgache Patrick Ravelomanatsoa et meilleur buteur avec huit réalisations, l’ASVP s’était quelque peu démarquée à la mi-temps (17-12) pour ensuite se détacher et s’imposer avec douze buts d’avance (37-25).
En féminin, les Curepipe Rangers ont éprouvé quelques difficultés pour se défaire du Curepipe Starlight. A la mi-temps, Annecy Achille (7 buts) et ses coéquipières s’étaient retrouvées avec trois buts d’écart (11-8). Une avance qu’elles sauront gérer jusqu’au bout pour décrocher un troisième succès en autant de sorties sur le score étriqué de 24-22. Quant au Curepipe Starlight, il tentera le rachat face à l’Association Sportive Vacoas-Phoenix ce soir. Il est à noter que les deux rencontres prévues demain ont été reportées au 20 août.