Dominique Filleul avait une fois déclaré à la presse que le handball était le sport collectif ayant le plus de chances de décrocher une médaille lors des Jeux des îles de l’océan Indien. N’avait-t-il pas entendu parler de la puissance de frappe réunionnaise ? Ne connaissait-il pas le niveau des autres îles participantes ? Nous avons du mal à le croire. Quoi qu’il en soit, les deux sélections reviennent bredouilles, n’ayant pas été en mesure de soutenir la comparaison face aux forces en présence.
Ce n’est un secret pour personne que La Réunion faisait figure d’épouvantail dans ce tournoi tant en masculin qu’en féminin car le handball y est considéré comme le sport roi eu égard aux réussites des phénomènes Jackson Richardson et Daniel Narcisse. Le gymnase porte même le nom du dernier nommé, qui avait été élu en 2012 meilleur joueur de l’année par l’International Handball Fédération. Rien que ça. La Réunion s’est adjugé deux médailles d’or en dominant Mayotte à chaque fois. En masculin, ses représentants l’ont emporté sur le score de 26-21 alors que chez les dames, elles ont facilement fait la différence 33-20. C’est Madagascar qui s’est adjugé la troisième place.
Les deux sélections mauriciennes n’ont été que l’ombre d’elles-mêmes, notamment en masculin où les coéquipiers de Jean-Noël Lagarde ont essuyé deux revers successifs contre Madagascar (29-34) et Mayotte (25-35). Chez les dames, les coéquipières de Sherone Raboude-Amoordon avaient bien débuté contre les Maldives (34-17), même si dans le jeu la bande à Filleul n’était guère flamboyante. Mayotte avait pour sa part pris la mesure de Madagascar (21-20), alors que La Réunion a fait le show contre les Seychelles (38-7).
Lors de la deuxième journée de compétition, les handballeuses mauriciennes ont enregistré un autre succès de rang en dominant les Seychelles sur le score de 23-15. Les Seychelles ont de leur côté facilement pris la mesure des Maldives 34-11. Madagascar et Mayotte se sont quant à elles neutralisées.
Toutefois, en demi-finale, les Mahoraises allaient faire très mal aux Mauriciennes, l’emportant sur le score de 23-15, tandis que les Réunionnaises ont pris la mesure des Malgaches (30-17) pour se retrouver en finale. Pour le match de classement, Madagascar a été au-dessus du lot, battant les Mauriciennes sur le score de 36-21.
Maurice devra repasser dans cette compétition car elle compte beaucoup de retard sur les autres équipes de l’océan Indien. Et pour arriver à combler ce fossé, elle ne doit plus faire dans l’à-peu-près.