Damien Lauret, Anita Grapinet et Stephania Sheikmeera ne figurent définitivement pas au sein des sélections de handball officialisées hier. Le dossier concernant leur participation aux Jeux des îles a fait couler beaucoup d’encre et la présence de ces trois joueurs évoluant dans le championnat de l’île de La Réunion n’a donc pas été avalisée par le staff technique en accord avec les dirigeants de l’Association mauricienne de handball.
« Cela a été une décision très dure à prendre et ce n’était pas évident de leur annoncer cette décision. Nous nous sommes battus, mais nous avons finalement compris que nous n’avions plus le choix. Il fallait que nous nous conformions à la décision du Conseil international des Jeux (Cij) », explique le conseiller technique, Dominique Filleul.
Il faut savoir que ces trois joueurs, nés de parents mauriciens, ne possèdent pas de passeport mauricien, et uniquement leur carte d’identité mauricienne. Le cas avait été débattu lors de la dernière réunion du Cij en mai dernier et avait vu une protestation des représentants de Madagascar.
Il avait été alors décidé que ces trois joueurs n’étaient pas éligibles pour disputer les JIOI. La grande perdante demeure Anita Grapinet, qui avait été retenue au sein de la présélection de l’île soeur, avant d’opter pour la présélection mauricienne.
Toutefois, des démarches avaient depuis été enclenchées auprès du Comité international olympique et de la Fédération internationale de handball. Des démarches qui n’auraient pas abouti, d’où le dénouement de cette affaire hier.
Avec le forfait de Damien Lauret, la sélection mauricienne ne comprendra que deux gardiens de but, à savoir Jonathan Ramsamy et Stephen Louis. Le premier nommé, blessé et opéré en février dernier, a retrouvé le chemin de l’entraînement et a livré une rencontre dimanche face à l’Association Sportive Vacoas-Phoenix dans le cadre du championnat national.
La sélection mauricienne sera en action vendredi (20h) et le lendemain (15h30) à Phoenix face à la formation réunionnaise de Joinville. Quant à la sélection féminine, avec ses trois gardiennes de but (Annick L’Utile, Dorine Isabelle et Anaïs Harpon), elle livrera une unique rencontre face à la sélection de Mayotte à la mi-juillet.
Il est à noter que les deux sélections seront officialisées lors d’un point de presse prévu demain après-midi.