L’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill dispute aujourd’hui au gymnase de Phoenix (17h) son deuxième match du championnat féminin, cette fois contre l’Association Sportive de Vacoas-Phoenix. Si l’équipe des villes soeurs a à son palmarès des titres de championne qui garnissent l’étagère, l’autre n’en est qu’à sa deuxième saison chez l’élite.
L’USBBRH compte bien confirmer son statut face à sa dauphine en championnat. La première nommée est tête du classement avec toutefois le même nombre de points que l’ASVP, mais c’est à la différence de buts que les deux équipes se départagent. Les deux clubs ont débuté leur campagne par une victoire chacun. L’USBBRH a lancé le championnat contre le Curepipe Starlight en signant une victoire facile 27-16. Tandis que son adversaire a dû s’employer pour battre le Plaisance HBC le week-end dernier sur le score de 16-15.
« C’est après un long moment que nous avons rejoué, soit sept mois. Cependant, notre premier match nous a prouvé que les automatismes étaient presque parfaits. Je n’ai pas pu voir à l’oeuvre notre adversaire, mais cet après-midi je vais voir ce qu’il en est. Avec les coéquipières, on fera le nécessaire afin de l’emporter », nous dit la capitaine de l’USBBRH, Liliana Perrine. À savoir que celle-ci est la meilleure marqueuse du championnat avec 10 réalisations lors de son premier match. « Le jeu est organisé autour de Ketty Boudou et la plupart du temps les coéquipières me font confiance pour terminer les attaques », souligne le n°4 des rouge et blanc.
L’entraîneur des championnes, Cédric Kistohurry, affiche la confiance pour ce match. « Même si les joueuses n’ont pas joué depuis deux semaines, je sais qu’elles sont prêtes. Lors des entraînements, les filles ont progressé physiquement et de nouvelles techniques ont été travaillées afin qu’elles soient au top. L’ASVP est une très bonne équipe, organisée et soudée, mais mon équipe ne part pas battue. Nous avons une couronne à défendre cet après-midi », nous dit-il.
Quant à son adversaire, l’ASVP, elle reste sur une victoire pour son entame de championnat. « Il y a toujours un stress avant d’affronter la tenante du titre. Dans l’équipe nous avons des joueuses expérimentées comme Jacqueline Rasoarivelo et Mélissa Blackburn, entre autres, et de jeunes joueuses qui sont venues renforcer l’équipe. Pour ce match, nous venons comme outsiders et la pression est sur l’USBBRH. Je sais que certaines équipes ne se sont pas entraînées depuis huit mois, mais ce n’est pas une excuse car pour rester au top, il faut toujours travailler. Le message que la capitaine a adressé aux joueuses c’est de prendre du plaisir à chaque rencontre et si la victoire nous sourit, ce sera juste un bonus », déclare Nicolas Le Merle, président de l’ASVP.
Au niveau masculin, deux matches sont à l’affiche ce week-end. Le Plaisance HBC affrontera l’ASPL 2000 aujourd’hui à 19h, tandis que les Curepipe Rangers devront batailler dur face au Curepipe Starlight Sporting Club. Auteur d’un très bon premier match contre l’USBBRH, le champion n’aura aucun mal à confirmer sa bonne dynamique face aux Rangers, qui restent sur deux défaites d’affilée.