Intervenant samedi à l’auditorium du MGI, Moka, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des personnes handicapées, la ministre de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale, Sheila Bappoo, a annoncé la création d’une école d’art et de musique pour les handicapés. Ceux présents ont pu assister à un petit spectacle de haut niveau par des handicapés.
« Aujourd’hui, nous célébrons les talents des artistes handicapés, et c’est en ligne avec l’Article 30 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées », a lancé la ministre Sheila Bappoo.
En effet, l’Article 30 de cette convention sur la participation à la vie culturelle et récréative, aux loisirs et aux sports demande que les États Parties prennent des mesures appropriées pour donner aux personnes handicapées la possibilité de développer et de réaliser leur potentiel créatif, artistique et intellectuel, non seulement dans leur propre intérêt, mais aussi pour l’enrichissement de la société. Et aussi que les personnes handicapées ont droit, sur la base de l’égalité avec les autres, à la reconnaissance et au soutien de leur identité culturelle et linguistique spécifique, y compris les langues des signes et la culture des sourds.
Sheila Bappoo n’avait pu auparavant s’empêcher d’exprimer son admiration pour le talent des artistes handicapés, dont le petit Yogeesh Patroo, qui ont gratifié l’assistance d’un petit spectacle fort réussi. Yogeesh Patroo, un jeune garçon souffrant de dystrophie musculaire, qui le cloue sur une chaise roulante, a chanté un sega de son album « Mo Vision » qui vient de sortir.
« Nous allons lancer des pourparlers avec le ministre du Tourisme, Michaël Sik Yuen, pour que les artistes handicapés puissent évoluer eux aussi dans les hôtels », a ajouté la ministre.
Elle a rappelé qu’il existe déjà des troupes d’artistes handicapés mais qu’elles ne sont pas encadrées. « Avec l’institution d’une école d’art et de musique, les handicapés pourront non seulement se former artistiquement, mais auront en outre un lieu où ils auront l’occasion de montrer leurs talents », s’est enthousiasmé Sheila Bappoo. « Cette école donnera également aux handicapés une meilleure opportunité d’intégrer la société », a-t-elle expliqué.
Sheila Bappoo a annoncé que le dernier Budget a déjà prévu Rs 350 000 pour le lancement de cette école d’art et de musique pour les personnes handicapées, sans compter le soutien financier que le ministère des Arts et de la Culture offre déjà aux artistes en général. « Il nous restera alors de chercher une personne pour la diriger », a ajouté la ministre de la Sécurité sociale.
Sheila Bappoo a par ailleurs annoncé que Maurice doit soumettre d’ici fin du premier trimestre 2012 son tout premier rapport sur la situation des handicapés. C’est une obligation sous la Convention relative aux droits des personnes handicapées que Maurice a ratifié en janvier 2010. Ce traité international garantit la dignité, les droits humains et les libertés fondamentales des personnes avec des handicaps en tous genres.
Une éventuelle Disability Act et une base de données pour les handicapés sont les autres projets que Sheila Bappoo a annoncés pour l’année prochaine. La ministre a aussi annoncé des discussions avec la Mauritius Revenue Authority (MRA) pour des exemptions douanières sur les véhicules adaptés pour les handicapés.