La Rodriguaise Samuella Perrine entourée de la délégation mauricienne

La sélection nationale mauricienne participant aux World Summer Games de la Special Olympics International qui se déroulent actuellement à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis, a réussi une bonne entrée en compétition, lors de la semaine écoulée. Les Mauriciens ont, en effet, décroché une médaille d’argent dans la compétition de bocce unifié et une de bronze en powerlifting. La compétition se poursuit aujourd’hui, avec le bocce en simple, l’athlétisme et powerlifting.

Le président du Special Olympics Mauritius (SOM) et de la Mentally Handicapped Persons Sports Federation(MHPSF), Jean-Marie Malépa, ne pouvait rêver de meilleur départ dans ces Jeux qui réunissent actuellement 7 500 athlètes, venus de 190 pays à travers le monde. «Nous ne nous attendions pas à démarrer la compétition avec une médaille d’argent et une de bronze. C’est une très grosse satisfaction et nous félicitons nos athlètes et entraîneurs pour ces performances. L’objectif est de profiter de cette bonne dynamique pour faire encore mieux», déclare-t-il.

C’est ainsi que lors de la semaine écoulée, Maurice a décroché une médaille d’argent en bocce unifié, lors d’une ligue qui avait réunie Maurice, Taipei, Roumanie, Oman et le Kenya, grand vainqueur de la compétition. Maurice a donc terminé à la deuxième place après deux victoires, notamment face à Taipei (9-3) et la Roumanie (8-6) avant de perdre, face au Kenya (0-15) et Oman (1-13), médaillé de bronze.

Maurice était représentée par deux athlètes handicapés, nommément Keshuv Dabypersad et Françoise Diolle, mais également par un valide (Diveshabye Luximon) et un athlète souffrant d’une déficience physique (Kritis Nudurchand). «Le bocce est une discipline proche de la pétanque, sauf qu’ici le ballon est plus gros, mais pas aussi lourd qu’on le pense. Nous avons deux boules vertes, deux boules réparties aux quatre boulistes et une moins grosse qu’on appelle le cochonnet en pétanque. La compétition de bocce unifié réunie deux handicapés intellectuels et deux autres qui n’ont pas le même handicap et même les valides», précise Jean-Marie Malépa. La compétition se poursuit aujourd’hui en simple, avec la participation de Keshuv Dabypersad et de Françoise Diolle.

Une médaille d’or visée en powerlifting
La sélection nationale a également brillé en powerlifting grâce à  une médaille de bronze, obtenue par la Rodriguaise Samuella Perrine. Il convient de souligner que cette discipline est représentée par Rodrigues seulement et permet, selon Jean-Marie Malépa, à Maurice d’être la première nation africaine à participer dans cette discipline. Les autres engagés sont Jean-Carl May, Franciano Clair et Antoinette Milazare, lesquels seront en compétition, aujourd’hui, demain et mardi. «La confiance est de mise et je pense que nous ferons encore mieux, lors de cette compétition en powerlifting. Je dirai même que nous avons de très bonnes chances de décrocher une médaille d’or», fait-il ressortir.

Soulignons que Bernard Brunet et Mélanie Parker seront en compétition, à partir d’aujourd’hui au softball, avant de participer au 100m marche. «Pour ceux qui ne le savent pas, le softball ressemble au lancer du poids, avec une balle qui ressemble à celle du tennis, mais en plus gros. C’est une compétition qui est réservée aux athlètes, ayant une «low ability» et où tout lancer dépassant les 35m disqualifie le participant», explique Jean-Marie Malépa. Gaëlle Bottine, Edgar Faron et Joey Hector participeront eux, au 100m et au lancer du poids.

Pour Jean-Marie Malépa, les athlètes mauriciens présents à Abu Dhabi vivent actuellement une expérience mémorable grâce aux facilités misent place par les organisateurs. «Il y a beaucoup de partage et nos athlètes sont heureux de côtoyer ceux du monde entier. Ils ont même eu l’occasion de faire un screening gratuit où une de nos athlètes a été diagnostiquée d’un problème à l’oreille et s’est vu offerte un appareil adapté et sophistiqué», souligne-t-il.

Special Olympics

Les présidents en réunion ce mercredi
La grande rencontre des présidents et directeurs nationaux avec le président de la Special Olympics International, l’Américain Timothy Shriver, est prévue pour ce mercredi. Une rencontre à laquelle assistera Jean-Marie Malépa et Satyagan Choytun et où les membres auront l’occasion de débattre sur des dossiers importants. Pour la petite histoire, Jean-Marie Malépa a indiqué que l’actuel président de la Special Olympics International n’est autre que le neveu de John Fitzgerald Kennedy, trente-cinquième président des États-Unis, assasiné le 22 novembre 1963 à Dallas, au Texas, par Lee Harvey Oswald. «Il faut aussi rappeler que c’est la soeur de JFK, feu Eunice Kennedy Shriver, maman de Timothy, qui a créé ce mouvement. Elle s’est inspirée de sa soeur Rosemary, souffrant  elle-même d’un handicap, et s’est longtemps battue pour les droits des handicapés», déclare-t-il.