Suite à l’article du Mauricien et après l’intervention de l’Equal Opportunities Commission (EOC) et de la Global Rainbow Foundation, Brandy Perrine qui s’était vu refuser l’accès au collège pourra enfin entamer son cycle secondaire. Cette adolescente souffrant d’un handicap moteur avait, une première fois, appris que les classes de Form I étaient à l’étage et une deuxième fois, quelle avait dépassé l’âge requis. Avec l’accord de Monseigneur Ian Ernest, elle sera admise au St Andrews College bientôt.
Nous parlions dans notre édition du 28 décembre 2013 du cas de Brandy Perrine, cette adolescente avec un handicap moteur qui, malgré ses 20 unités au CPE, ne pouvait aller au collège. Une solution a été trouvée hier, après l’intervention de l’Equal Opportunities Commission auprès du ministère de l’Éducation qui a accepté d’assouplir les réglements dans ce cas précis. Sauf imprévu, Brandy Perrine sera admise au collège St Andrews bientôt. C’est ce qu’a confirmé le ministère à l’EOC hier après-midi.
Âgée de 15 ans, la jeune fille a eu toutes les peines du monde à se faire accepter dans un collège après avoir réalisé une bonne performance au CPE l’année dernière. Selon les réglements en vigueur, elle avait en effet dépassé l’âge pour être admise en Form I.
Une situation qui a révolté ses parents car Brandy avait déjà réussi le CPE une première fois il y a trois ans et les collèges approchés pour son admission avaient laissé comprendre que toutes les classes de Form I étaient à l’étage.
Pour des raisons de santé, la jeune fille a dû mettre ses projets d’études en veilleuse. Après une intervention chirurgicale en Inde qui lui permet désormais de se déplacer avec des prothèses, elle a repris ses études et décroché 20 unités au CPE 2013.
C’est le professeur Armoogum Parsuramen, de la Global Rainbow Foundation qui est le premier à s’occuper du cas de Brandy. Malgré ses maintes sollicitations auprès du ministère de l’Éducation, les choses n’avançaient pas. On proposa d’abord à la jeune fille d’intégrer une école spécialisée.
D’où la décision de se tourner vers l’EOC. La maman de Brandy a déposé une plainte formelle, estimant qu’il y avait une discrimination à son égard. L’EOC a invité le ministère de l’Éducation à reconsidérer son cas. D’autant que lors de la cérémonie de fermeture du camp Jaipur Foot, Mgr Ian Ernest, mis au courant de la situation de Brandy par Armoogum Parsuramen, avait pris l’engagement d’accueillir la jeune fille au St Andrews.
Ce n’est qu’hier que l’EOC a été informée par le ministère que Brandy Perrine pourra, effectivement, être admise dans ce collège malgré son âge. C’est ce que nous a confirmé également le service de communication du ministère.
Chez la famille Perrine à Rose-Hill, c’est un ouf de soulagement. « Nous attendons ce jour avec impatience. Brandy veut aller au collège; elle aime apprendre », dit sa mère. On attend encore la lettre officielle d’admission. Mais selon le ministère, celle-ci sera expédiée aujourd’hui.
Brian Glover, président de l’EOC, est lui aussi heureux de ce dénouement. Il affirme que la commission a agi aussitôt la plainte enregistrée. « Je salue l’intervention rapide et efficace du ministre Bunwaree. Je tiens aussi à remercier Mgr Ernest. Des gestes pareils permettent de penser que nous pourrons à terme, avec la bien pensante humaine, corriger les inégalités de naissance dans notre pays. »