Le président du Mauritius Paralympic Committee, Reynolds Permal, animait un point de presse hier après-midi à l’hôtel Le Saint Georges à Port-Louis pour parler du déplacement de quatre handisportifs à la 8th FAZAA Athletic Cup Dubayy. Ce déplacement a fait couler beaucoup d’encre avec la suspension de Noémie Alphonse, qui a été emplacée dans le groupe par Anaïs Angeline. Mais cette dernière a décliné la sélection en solidarité avec Alphonse.
Reynolds Permal a tenu à féliciter les athlètes retenus pour le rendez-vous dubaïote prévu à partir du 15 mars. Les quatre athlètes retenus, Rosario Marianne, Ornella Charles, Cédric Ravet et Brandy Perrine, « possèdent une chance de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Rio. »
Ainsi, Rosario Marianne, accompagné de Julian Anamoothoo, son guide habituel, Samuel Bousoula s’étant blessé, concourra aux 100 m et 200 m dans la catégorie T11. Il convient de rappeler que Marianne a réalisé les minima B pour les Jeux de Rio en septembre dernier. « Il lui faut faire 24″10 au 200 m et 11’30 au 100 m pour les minima A. Il est actuellement à 12″ 79 au 100 m », indique Jean-Ian Permal, l’entraîneur qui accompagnera la délégation.
Ornella Charles, classée en T12, concourra aussi sur les mêmes distances que Rosario Marianne. Deux autres handisportifs en fauteuil, Cédric Ravet et Brandy Perrine, feront le déplacement pour s’aligner aux 100 m, 400 m et 1500 m. « Nous avons choisi ces athlètes parce qu’ils représentent une chance de se qualifier. Ce sont actuellement les meilleurs athlètes », a indiqué Reynolds Permal.
Il est prévu que la délégation prenne l’avion le 14 mars. Les épreuves de classification débuteront le lendemain et se termineront le 17. Ce n’est que le 20 mars que la compétition elle-même débutera.
Reste que le président du MPC a déclaré que la délégation est toujours en proie à un problème de visa. « Nous devons prendre l’avion dans quelques jours et nous n’avons pas encore trouvé de logement sur place », a-t-il ajouté.
Mais Reynolds Permal a tenu à remercier le ministère de la Jeunesse et des Sports pour l’aide apportée pour ce déplacement. « Je peux vous donner la garantie que nos athlètes feront le maximum à Dubaï et tenteront tout pour rentrer avec les meilleurs résultats. »
Il a aussi souligné que les handisportifs mauriciens ont déjà participé aux Jeux paralympiques dans le passé. « Mais nous avions toujours obtenu une wild card. Cette fois, nous voulons qu’ils se qualifient pour les Jeux en réalisant des résultats. »