La FMMH remporte la coupe face aux Malgaches

Les Mauriciens ont décroché un double titre de champion, au tennis en fauteuil et au basket-ball en fauteuil lors de la 18e édition de la Coupe des Clubs Champions Handisport de l’Océan Indien (CCCHOI) 2019, tenue à Madagascar du 3 au 8 décembre au Palais des sports de Mahamasina. Les pays participants étaient les Iles Comores, La Réunion, Maurice et Madagascar (le pays hôte). Quant aux autres disciplines au programme, il y avait la pétanque et la boccia.

Lors de finale du basket-ball en fauteuil dimanche, la Fraternité Mauricienne des Malades et des Handicapés (FMMH) s’est défaite du pays hôte, représenté par le club Fanantenana sur un score de 45-50. Maurice a commis deux fautes lors de ce match final tandis que Madagascar en a fait cinq. La troisième place sur le podium a également été pour Madagascar, représentée par une deuxième équipe COSAHP. « Nous avons bien commencé le match et nous avons su gérer la défense. Nous avons fait tourner la balle et assuré les tirs. Et nous avons pris la compétition match par match, » a déclaré l’entraîneur de la FMMH, Rubin Batterie, a la presse malgache. Il est à noter que lors de la première sortie de nos locaux, ils se sont imposés face aux Comoriens au basket-ball en fauteuil, avec une écrasante victoire de 85-32.

En ce qui concerne le tournoi de tennis en fauteuil (round robin, où les hommes ont affronté les femmes), il y avait des rencontres simples mixte et simple hommes uniquement. C’est ainsi que Nooreshan Alleeare s’est imposé en finale face au pays hôte en simple hommes sur un score de 6-2 et 7-5. « Nooreshan Alleeare s’est beaucoup amélioré. Il fait de bons services il a marqué plusieurs points sur son adversaire. Nous avons une fois de plus démontré que Maurice demeure le meilleur au tennis en fauteuil dans la région car nous nous sommes beaucoup investis et beaucoup entraîné dans cette discipline », rappelle Véronique Marisson, entraîneur et joueuse au sein de la délégation mauricienne. Elle déplore toutefois l’organisation de cette 18e édition sous plusieurs aspects. La rencontre s’est déroulée avec des balles que les Mauriciens ont emmenées et finalement offertes aux Malgaches, sans laquelle la rencontre de tennis en fauteuil n’aurait probablement pas eu lieu.

« Pour le tennis nous nous sommes bien défendus. Heureusement que nous avons ramené des balles car il n’y en avait pas. Je suis déçue qu’il n’y ait pas de simple ou double dame et nous avons dû jouer contre les hommes en un seul jour. L’organisation n’était pas adéquate. Nous ne pouvons pas vraiment parler de concurrence féminine alors qu’au basket-ball en fauteuil il y avait une bonne équipe malgache. Dans l’ensemble c’était une expérience quand même et on rentre avec le titre, souligne encore Véronique Marisson.

Le prochain objectif est le tournoi de tennis en fauteuil de St Paul, du 12 et 13 décembre, prochain à l’île soeur. Les locaux visent une place en finale pour cette compétition.