Les athlètes mauriciens qui sont actuellement en compétition à Londres pour la 8e édition du Championnat du monde handisport qui se déroule du 14 au 23 juillet ont été pour l’heure timides lors de leurs épreuves respectives. Rosario Marianne prendra part au 200m catégorie T11 aujoudhui à 22h45 heure locale.
Les premières à avoir foulé la piste anglaise le samedi 15 juillet furent Noémi Alphonse, Anaïs Angeline et Brandy Perrine. Alphonse s’aligna au 1500m fauteuil dans la deuxieme série où elle termina huitième avec un chrono de 4’14″28. Cette performance ne lui a pas permis de rejoindre la finale. Pour sa deuxième course de la journée de samedi, Noémi Alphonse s’alignait avec Brandy Perrine (entraînéepar Maxwel Drack) dans la finale du 200m fauteuil. Si la deuxième nommé a pris la sixième place avec un temps de 31″70, Alphonse termina derrière sa compatriote avec un temps de 32″78. Elles se retrouveront pour la finale du 100m fauteuil cat T54 qui aura lieu ce dimanche.
La sprinteuse mauricienne Anaïs Angeline prit quant à elle la huitième place dans la finale du 200m catégorie T37 avec un chrono de 34″66. Celle-ci sera alignée au 100m cat T37 ce samedi à 14h10 heure locale. Quand à Ashley Telhave, elle sera en compétition dimanche à 22h55 pour la finale du 800m cat T 20
Au niveau masculin, il faut noter la bonne performance de Donovan Rabaye sur 400m cat T20, qui termina sa course avec un record personnel à la clé (52″48). Il prit la cinquième place de sa série. Après sa course, Donovan Rabaye ressentit une douleur à la jambe. Un point négatif qui pourra jouer contre lui pour sa participation au 800m cat T20 demain.
Le dernier qui foulera la piste de Londres aujourd’hui sera Rosario Marianne. Celui-ci participera au 200 T11 et affrontera dans la deuxième série le recordman du monde David Brown. Selon le guide de Marianne, Julian Anamootoo, la paire aimerait améliorer son record personnel. « Avec Rosario nous sommes venus pour affronter les plus grands mais aussi faire de notre mieux afin de réaliser notre meilleur marque. L’ironie du sort c’est qu’on tombe dans la même série que David Brown et je suis sûr qu’on pourra lui faire face. Il faut certainement se concentrer sur notre course et on est fin prêt à donner le maximum. »
À noter qui’il y aura deux séries au 200m dont quatre athlètes accompagnés de leur guide dans chaque série. Seulement les premiers de chaque série et les deux meilleurs temps seront qualifiés pour la finale.