Trois athlètes de l’Aurally Handicapped Persons Sports Federation (VHPSF), Diano Ravina, Yasheem Summun et Jean Vincent Duval s’envoleront pour la Turquie le 15 du mois courant. Ils représenteront Maurice à la 23e édition des Deaflympics qui se disputera du 18 au 31 juillet à Samsun. Les athlètes seront accompagnés de l’entraîneur national, Giovanny Sylvio.
Cela fait un an que l’équipe locale se prépare en vue de cette rencontre. Atteindre des minima n’a pas été une tâche facile, mais les trois athlètes y sont parvenus lors des Championnats du Monde d’athlétisme 2016 tenus à Sofia. « Le problème était qu’il fallait que les athlètes participent à une compétition où ils ont un départ avec flash lumineux. Toutefois, à Maurice, voire en France, on utilise le drapeau. Cela affecte la performance qui doit être homologuée », fait ressortir Giovanny Sylvio.
Diano Ravina en sera donc, pour sa première participation aux Deaflympics, en action aux 100 m et 200 m, où il a réalisé des minima de 11″69 et 23″’79 respectivement. Il a 19 ans et habite Cité La Cure. « J’ai découvert le sport pour les sourds à 16 ans à travers un ami à l’école. Mon objectif pour les Deaflympics sera de réaliser des chronos de 11″50 et en dessous des 23″00 au 200 m. Je suis à la fois curieux et un peu stressé mais j’espère atteindre la finale car je me suis entraîné six fois par semaine avec Yasheem Summun et notre entraîneur pendant un bon moment », soutient-il. Il ajoute que le sport lui a permis de se faire accepter par les autres et de prendre confiance en lui.
Quant à Yasheem Summun et Jean Vincent Duval, ils en seront à leur deuxième participation après l’édition 2015. Le premier sera engagé au 400 m, où il a réalisé des minima de 53″25. L’objectif de ce passionné sera les demi-finales. Il est Curepipien et cela fait 13 ans qu’il pratique le sport. « Mes parents et mes amis m’encouragent beaucoup. Je suis un peu plus en confiance, mais je sais que l’expérience sera différente. La concurrence est rude à ce niveau. J’espère que ma préparation m’emmènera en demi-finale. Je remercie tous ceux qui sont là pour moi. » Yasheem Summun a complété un diplôme en IT et recherche du travail dans ce domaine.
Enfin, Jean Vincent Duval n’a pu être contacté étant à La Réunion. Il est récemment devenu papa. Pour rappel, en 2015 il avait atteint la finale du saut en longueur, épreuve dans laquelle il sera une fois de plus engagé. L’année dernière il a réalisé les minima de 5,40 m.
« Nous y allons en premier lieu pour la compétition, mais j’aimerais par la même occasion voir quels sont les compétitions et stages que nous pourrions intégrer. Au niveau africain, c’est maintenant qu’on commence à promouvoir le sport pour les sourds et je dois dire qu’à Maurice nous avons certains éléments qui ont un niveau appréciable. Je remercie le Club de Beau Bassin Rose-Hill, le ministère de la Jeunesse et de Sports ainsi que la VHPSF qui nous aide dans ce déplacement », conclut le coach.