Les Jeux du Commonwealth à Glasgow seront une grande première pour Abishek Momine et Mario Arimond. Quant à Cédric Ravet et Scody Victor, ils saisiront cette occasion pour enfin franchir l’étape où ils s’étaient arrêtés en 2010 à Delhi lors de ces mêmes Jeux. Ces quatre athlètes de la fédération de la Physically Handicapped Persons Sports Federation (PHYSFED) représenteront Maurice dans le domaine du handisport en athlétisme et dans la natation.
Le départ est prévu le dimanche 20 juillet en compagnie de Jean-Marie Malepa comme responsable de la délégation, Édouard Ah Piang entraîneur de natation et Jean-Marie Bhugeerathee entraîneur d’athlétisme. Mario Arimond (T42) disputera l’épreuve du lancer du disque, tandis que Scody Victor (S9) sera engagé dans la natation au 100m nage libre. Quant à Abishek Momine (T54) et Cédric Ravet (T54), ils s’aligneront à l’épreuve du 1500m en fauteuil.
Ce sera certes un gros défi à relevé car, jusqu’ici, aucun handisportif n’a encore ramené de médaille des Jeux du Commonwealth. Après leur récent stage de quatre jours au Long Beach Hotel, les sélectionnés se disent enfin prêts. Beaucoup d’espoirs ont été placés en Cédric Ravet qui, en 2010, avait réussi le 1500m en fauteuil en 3’46″18, mais s’était incliné avant la demi-finale, partant du principe où les quatre premiers étaient qualifiés. Grâce à cette performance, il est d’ailleurs resté imbattable sur le circuit local.
La PHYSFED mise également sur Scody Victor, qui avait quant à lui réussi une performance de 1″21 au 100m nage libre lors des précédents Jeux. Quant à Mario Arimond, il a bénéficié de plusieurs rencontres internationales mais uniquement sur le plan africain. Abishek Momine abordera pour sa part sa deuxième rencontre internationale. Il a participé à une compétition à Dubaï au début de l’année lors de sa classification, mais celle-ci n’était pas d’envergure.
« Le niveau des Jeux du Commonwealth n’est pas aussi haut que ceux des Jeux paralympiques. Je constate par exemple que les 25,55m réalisés par Mario Arimond au lancer du disque peuvent l’emmener jusqu’en finale. Puis il y a Scody qui a travaillé très dur pour Glasgow », fait ressortir Véronique Marisson, présidente de la PHYSFED.
Quant à Jean Marie Malepa, il soutient que la préparation des athlètes promet beaucoup. Il est confiant que certains pourront atteindre la finale. « Bien sûr le pays que nous redoutons le plus est l’Angleterre. J’ai foi en mes athlètes et mes entraîneurs », dit-il avant d’ajouter : « Si les athlètes arrivent à améliorer leurs meilleures performances, ils seront déjà des gagnants. »
Soulignons que la ministre de l’égalité des Genres, Sheila Bappoo, a remis symboliquement un chèque de Rs 5 000 à cette délégation hier matin.