La Special Olympics Mauritius (SOM) participe à la première édition du Pan Africa Regional Games 2020 avec une délégation de dix athlètes. Ces derniers seront engagés en athlétisme, au softball et en bocce. La rencontre a débuté au Caire, Égypte, jeudi et prend fin le 31 janvier. L’objectif de cette rencontre est de créer un « environnement sportif inclusif pour les athlètes ayant un handicap intellectuel ». Pas moins de 800 athlètes venant de 42 pays sont en action en athlétisme, au football, au basket-ball et en pétanque entre autres.

Maurice est représentée en athlétisme et au softball par Kaushik Bahadoor (50 m et softball), Kumar Bhuruth (50 m et softball), Emilio Sokroo (100 m et lancer du poids), Yashee Teeluck (50 m et softball), Dikshika Essoo (50 m et softball), Véronique Triton (50 m et softball), Elizabeth Edouard (100 m et lancer du poids) et Jamel Gaspard (100 m et lancer du poids). Quant à Yan Souroup et Jeanna Bhoodhooa, ils prendront part à la compétition de bocce. Les athlètes seront accompagnés de Styagan Choytun comme chef de délégation et des entraîneurs Fabrice Ramsamy, Westlane Charlot et Nathalie Seerungen. Une gamme d’activités telles que des examens médicaux pour les athlètes, un sommet régional de leadership pour les jeunes de la région MENA, des activités pour les jeunes athlètes et un programme d’entraînement pour l’activité motrice (MATP) sera également proposé lors de cette première édition.

« La délégation a pris l’avion lundi et au Special Olympics (SO) nous avons sélectionné des athlètes ayant une déficience intellectuelle un peu plus lourd pour y participer. Les éliminatoires débutent aujourd’hui tandis que l’ouverture de cette grande première en Afrique est prévue pour demain (dimanche). Nous cherchons à aider au développement des athlètes et à ramener des médailles d’or bien évidemment », soutient Jean Marie Malepa, président du SOM.

Le Special Olympics est une organisation mondiale au service des athlètes ayant une déficience intellectuelle qui travaille avec des milliers de bénévoles et d’entraîneurs chaque année.

Au niveau local, le SOM offre des entraînements sportifs tout au long de l’année et des compétitions dans une variété de sports de type olympique pour les enfants et les adultes ayant une déficience intellectuelle. Cela leur donne des possibilités continues de développer leur forme physique et de se lier d’amitié au sein de la communauté du SOM. « Nous avons de grands projets qui seront bien établis vers la fin du mois de mars que nous annoncerons bientôt », souligne Jean Marie Malepa.