L’événement phare qui a marqué la saison 2014 de la Physically Handicapped Persons Sports Federation (PHYSFED) demeure incontestablement les 20es Jeux du Commonwealth, tenus à Glasgow du 28 juillet au 3 août. L’athlète Cédric Ravet a réalisé l’exploit d’atteindre la finale du 1500 m en fauteuil (T54), bouclant sa course avec un chrono de 3’42″97. De plus, une première édition des National Handisport Games (NHG), tenue à Maurice en septembre dernier, a rassemblé les quatre fédérations qui composent le handisport local (visuelle, mentale, sourde-muette et physique). Enfin, deux disciplines ont intégré le calendrier de la PHYSFED : la boccia et le tennis en fauteuil.
Revenant un peu sur sa performance à Glasgow, Cédric Ravet exprime un sentiment allant au-delà de la fierté, sachant qu’il faudra garder encore plus les pieds sur terre cette année. « Mes principaux objectifs sont les Jeux des îles de l’océan Indien à La Réunion et les championnats du monde de Beijing », fait-il ressortir. Il se dit certain de rapporter une médaille d’or à son retour des JIOI 2015 sans crainte car « un gros travail a déjà commencé ». Toutefois, son plus gros défi sera les championnats du monde prévus du 22 au 30 août. Cette compétition sera qualificative pour les Jeux Paralympiques de Rio 2016. Il est à noter que pour ces deux événements, en cas de participation, Cédric Ravet s’alignera toujours au 1500 m dans la catégorie T54.
Ce dernier soutient néanmoins que la PHYSFED devrait consentir à plus d’efforts afin que les athlètes puissent bénéficier de moyens de transport offerts par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour les entraînements. « Cela a été le plus gros manquement l’année dernière. Nous obtenons les moyens de transport peu de temps avant les compétitions et les fréquences d’entraînements sont donc réduites », fait-il ressortir.
Le finaliste des Jeux du Commonwealth est d’avis qu’il y aura beaucoup de victoires cette saison et lance un appel aux autres handisportifs pour toujours rester forts et déterminés. « Je souhaite remercier mon entraîneur Jean Marie Bhugeerathee, sans qui beaucoup de choses n’auraient pas possibles », conclut-il.
De son côté, la présidente de la PHYSFED, Véronique Marisson, est satisfaite des bonnes performances de la saison dernière, en athlétisme bien sûr, mais également au tennis en fauteuil. La boccia a pu trouver sa place principalement pour ceux ayant un handicap lourd et qui ne peuvent pratiquer d’autres sports. On note ici la participation de la paire Nicolas Chan Kam Lung-Rosario Sérena, de la FMMH, à l’île soeur en décembre lors de la Coupe des clubs champions de l’océan Indien et championne des NHG 2014. Un nouveau plan sera mis en place cette année afin qu’il y ait une plus forte participation dans diverses disciplines telles que le basket-ball ou la natation.
« Les entraînements seront plutôt axés sur les JIOI 2015 mais aussi le tennis en fauteuil qui a pris de l’ampleur. La PHYSFED ira de l’avant avec le projet de faire que le Mauritius Wheelchair Tennis Open devienne un ITF Event », souligne Véronique Marisson. Elle confie que des démarches seront entreprises pour obtenir plus régulièrement un transport pour les entraînements cette année, en essayant de regrouper des entraînements pour deux disciplines dans un seul transport comme la natation et l’athlétisme.
En ce qui concerne les compétitions internationales, le Mauritius Paralympic Committee en aura également la responsabilité. Pour conclure, Véronique Marisson a souhaité qu’il y ait une meilleure entente au sein de la PHYSFED, « Nous avons connu pas mal d’embrouilles en 2014 voire depuis des années. Il est temps que tout le monde travaille pour la fédération et pas contre elle. Je souhaite le meilleur aux athlètes pour cette nouvelle saison ».