Les résultats officiels des dix athlètes du Special Olympics Mauritius (SOM) qui ont défendu le quadricolore lors de la première édition des Pan African Regional Games 2020 sont connus. Maurice a décroché 15 médailles : 6 or, 5 argent et 4 bronze. Les Mauriciens étaient engagés en athlétisme, au softball et en bocce.

La rencontre s’est tenue du 23 au 30 janvier au Caire en Égypte. 800 athlètes venant de 42 pays étaient en action en athlétisme, au football, au basket-ball et en pétanque. Le président de la Metally Handicaped Persons Sports Federation (MHPSF) et du Special Olympics Mauritius (SOM), Jean-Marie Malepa, soutient que Maurice a réussi un exploit en participant à cette grande première pour les handicapés intellectuels lourds en Afrique. Les médailles d’or ont été remportées par Raj Kumar Bhuruth et Véronique Triton avec des chronos respectifs de 9”16 et 13”99 au 50 m, et par Emilio Sokroo au 100 m avec une performance de 14”09. Ce dernier a récidivé au lancer du poids avec une performance de 7,3 m. Pour sa part, Véronique Triton s’est démarquée au softball, prenant ainsi la première place avec une performance de 9,64m. Enfin, Jeanna Bhoodhooa s’est imposée face à l’Égypte sur le score de 4-2 lors de finale du bocce.

« C’est un réel honneur d’assister à une rencontre de ce niveau organisée par l’Afrique. Les athlètes se défendent évidemment en fonction de leurs capacités et de leur niveau de handicap. L’athlète Raj Kumar Bhuruth par exemple m’a impressionné. En bocce, la médaille d’or était inattendue, car l’Égypte a mené les deux premiers sets. Maurice a commencé à remonter la pente pour finir par marquer trois points d’un coup lors de la dernière minute. Il y a des scénarios inattendus qui font la beauté de cette compétition », déclare Jean Marie Malepa.

Il est à noter que les athlètes ont également eu l’occasion de prendre part aux dépistages oculaires et à d’autres examens médicaux qui étaient au programme. Cependant, Jean-Marie Malepa estime que malgré la chance que le SOM offre aux handicapés mentaux lourds, qui sont souvent mis de côté, cette instance locale n’est pas suffisamment reconnue à Maurice. « J’aurais aimé que ces athlètes soient par exemple mieux accueillis lors de leur retour et que l’on reconnaisse leur potentiel à Maurice. Nous avons quand même reçu six médailles d’or parmi 42 pays d’Afrique participants. » Jean-Marie Malepa tient à remercier les sponsors, les parents et les écoles spécialisées qui ont contribué à ce déplacement.

À présent, le SOM poursuivra son travail de développement sportif et social pour les athlètes. « Maurice a un bon niveau par rapport aux autres pays. Il faut savoir que ce ne sont pas les mêmes athlètes qui participent toujours aux compétitions internationales. Nous offrons la chance à tous, car pour nous le développement et la participation sont plus importants que les médailles », conclut Jean Marie Malepa.