La Mentally Handicapped Sports Persons Federation (MHSPF) a officialisé son calendrier d’activités pour 2015 et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il sera très important surtout pour les athlètes de haut niveau. Hormis les Jeux des Iles, ces derniers seront aussi appelés à briguer une participation aux European Open Indoor Athletics Championships en Russie et surtout au Grand Prix d’athlétisme de Chine en avril prochain. Car toute bonne performance à cette compétition ouvrira les portes aux Inas Global Games de Guayaquil en Equateur, qualificative pour les Jeux Paralympiques de Rio 2016 au Brésil.
Le président de la MHSPF, Jean-Marie Malépa, est confiant que 2015 sera aussi fructueuse que l’année dernière. Pour lui, il n’y a aucun doute que les athlètes brilleront sur le plan local, régional et même international. « Nous avons une équipe solidaire au sein de la fédération. Les athlètes et les entraîneurs sont tous motivés et je ne vois pas pourquoi nous ne serons pas capables de réaliser de bonnes performances », a-t-il déclaré. Selon lui, le travail a déjà commencé depuis l’année dernière avec la nomination de Jean-Marie Bhageerathee comme entraîneur national. « Jean-Marie est quelqu’un de compétent et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de lui faire confiance. L’ambiance au sein de la sélection est très bonne et nous sommes convaincus que Jean-Marie saura motiver les présélectionnés pour tirer le meilleur d’eux », a fait remarquer Jean-Marie Malépa.
Selon lui, 2015 sera surtout dominée par les Championnats du monde qui se dérouleront du 20 au 27 septembre prochain en Equateur. Ces championnats, a-t-il précisé, revêtiront  toute son importance puisqu’ils qualifieront les meilleurs pour les Jeux paralympiques de Rio. Pour arriver aux Mondiaux toutefois, il faudra d’abord s’illustrer lors du Grand Prix d’athlétisme prévu pour avril en Chine. « Nous sommes confiants que nous réussirons une belle année. Comme je l’ai expliqué, tout le monde est très motivé et je suis convaincu que cela nous aidera à nous surpasser et ce, à tous les niveaux « , a-t-il expliqué.
Soulignons aussi la participation mauricienne aux Championnats du monde de la spéciale olympique prévue en juillet prochain à Los Angeles, aux Etats Unis. 18 personnes, dont 12 athlètes, quatre entraîneurs et deux dirigeants feront le déplacement. Un budget de Rs 1.3M sera nécessaire et Jean-Marie Malépa lance un appel de soutien aux sponsors. « En 2011 en Grèce, nous avions obtenu sept médailles d’or à cette même compétition. C’est pour dire que nous avons du potentiel. Nous serons totalement pris en charge par le comité organisateur, mais pour ce qui est des billets, nous devrons nous débrouiller. Nous espérons que notre appel sera entendu et que nous réussirons à réunir cette grosse somme», a-t-il déclaré.
 
Déplacement à Rodrigues le 18 courant
 
Les Jeux des Iles de l’océan Indien de La Réunion (1er au 8 août) tiendront aussi une place de choix dans le programme de la fédération. D’ailleurs, une douzaine d’athlètes ont été présélectionnés et se préparent assidûment sous la direction de Jean-Marie Bhageerathee. Il convient de souligner que quatre Rodriguais s’entraînent chez eux sous la direction de Fabrice Ramsamy et qu’une épreuve de sélection sera faite pour déterminer ceux qui seront retenus pour les Jeux. En parlant de Rodrigues, une délégation de sept athlètes, de l’entraîneur national, de Jean-Marie Malépa et de trois autres dirigeants seront dans l’île à partir du 18 février pour un séjour de sept jours au cours duquel il y aura des entraînements communs et séances de formation.
Par ailleurs, Jean-Marie Malépa qui est aussi président de la Special Olympic Mauritius a indiqué qu’une demande pour le financement d’un projet a déjà été envoyée auprès de la Special Olympic International basée aux Etats-Unis. Le Young Athlètes Project touchera des jeunes de 2 à 7 ans des écoles spécialisées et une aide financière de 6 000 US dollars a d’ailleurs déjà été approuvée et sera allouée à la MHSPF le mois prochain, aussitôt le projet lancé. Jean-Marie Malépa a ajouté qu’une rencontre aura très probablement lieu avec le responsable de SENS du ministère de l’Education pour discuter de l’application du projet