Dans le cadre de la fête du travail, Haniff Peerun, président du Mauritius Labour Congress a souhaité rendre hommage aux travailleurs, avec une pensée spéciale pour les femmes au foyer qui travaillent sans relâche pour leur famille, de même que pour les travailleurs étrangers à Maurice.

“Nous célébrons cette année la fête du Travail, ici comme dans le monde, de façon très particulière. C’est avant tout  une journée de réflexion. Nous tenons à exprimer notre solidarité envers les travailleurs du monde entier, et nous devons ensemble réfléchir sur l’organisation d’un avenir meilleur dans la dignité et le respect des droits des travailleurs. Aussi, l’on ne doit pas laisser la pandémie éclipser la fête du travail. Nous condamnons, à cet effet, les employeurs qui utilisent le covid-19 comme prétexte pour licencier leurs employés. Et nous demandons au gouvernement de prendre les sanctions nécessaires ! Aussi, le gouvernement se doit d’enquêter sur les entreprises qui font des profits par milliards et qui ironiquement sont actuellement subventionnés par l’Etat.”

Et d’ajouter, “on renouvèle ainsi notre combat pour protéger, défendre et promouvoir les droits des travailleurs. Nous exprimons notre gratitude envers ceux qui travaillent actuellement, notamment les femmes au foyer qui travaillent tous les jours à la maison pour leur famille, les jeunes, les travailleurs étrangers et aussi ceux du secteur informel, les plus touchés par cette crise. Nous lançons un appel au gouvernement pour engager un dialogue social afin de lutter contre la pandémie sans licenciement et sans violer les droits des travailleurs.”