Cette fois, c’est au tour de l’écurie Perdrau de détenir les meilleures données avec ses deux représentants. On trouve que c’est Abington qui est celui à qui il faut accorder les meilleures chances.
Cependant, il faudra se méfier de l’établissement Allet, qui a pu aussi engager deux chevaux, à savoir Rock Of Arts et Pierneef. Le premier nommé à été confié à Luke Currie et l’autre est associé à Vinay Naiko. Au niveau de la valeur, c’est le dernier nommé qui est le mieux classé et il ne faudra pas croire que ce n’est pas lui le porte-drapeau.
Une fois encore, la partie initiale sera intéressante à suivre avec les possibilités concernant les tactiques des uns et des autres. Avec Kalinago qui aura une fois encore Rye Joorawon sur le dos, certains auraient tendance à penser que c’est lui le numéro un de l’écurie Perdrau. Ce qui peut s’avérer exact, mais on est tout de même en droit de se demander si cet établissement jouera ses deux cartes dans la même option tactique.
Des deux, c’est incontestablement Kalinago qui est le plus véloce. Il peut même envisager de mener le peloton si besoin est. Toutefois, il ne doit pas impérativement courir en tête pour avoir les meilleures chances. Reste qu’il devrait néanmoins veiller que l’éventuel meneur qui pourrait être Rock Of Arts ne tente pas de réduire l’épreuve à un sprint.
Mais l’apport des oeillères à la monture de Luke Currie nous fait plutôt pencher en faveur d’une course rondement menée et où Pierneef sera plus à son affaire en fin de parcours. De l’autre côté, Kalinago pourrait se contenter de suivre à son rythme pour conserver ses chances intactes. Cependant, on reste convaincu qu’Abington est un meilleur cheval. Ce qui nous fait plaider davantage en sa faveur est la belle robe qu’il arbore actuellement.
Les écuries Allet et Perdrau ne sont pas les seules qui seront au départ de cette course. Foo Kune présente la candidature de Captain Firth, qui est monté en puissance en cette fin de saison. Le parcours est dans ses cordes et le rythme, quel qu’il soit, devrait lui convenir. Il pourrait cependant se contenter d’une place cette fois. On pense aussi que Recall To Life paraît plus capable d’accrocher une place que de lutter pour la victoire. À vrai dire, on lui aurait préféré un parcours réduit sur ce qu’il a démontré jusqu’ici.
Quid de Kruger Rand, qui revient à la charge après quatre victoires d’affilée ? On est d’avis que cette course pourrait être celle de trop en cette fin de saison qui s’annonce difficile pour bien des compétiteurs. L’autre facteur qui pourrait jouer en sa défaveur est le parcours du jour.
Le dernier engagé est Solar Captain qu’on n’a pas vu à son meilleur niveau depuis un bon bout de temps. Avec deux courses dans les jambes après un long repos, on peut s’attendre à des progrès, mais pas de là à faire de lui un prétendant sérieux.
Pour la victoire, on reste convaincu que c’est Abington qui détient les meilleures chances.
 
Les autres courses
L’heure a sonné pour Our Boy Blake

La première épreuve regroupe des chevaux qui ont couru au moins six fois sans s’imposer au cours des 12 derniers mois. On a porté notre choix sur Our Bly Blake qui, à notre avis, devrait être plus à l’aise sur la distance du jour que sur 1400m. Il retrouve une valeur inférieure et, à la faveur d’un bon départ, pourrait ouvrir son compteur. Mais, comme on le sait, rien n’est gagné d’avance dans les catégories inférieures. La participation de Kingdom’s Key intrigue dans le sens où il n’a couru que quatre fois depuis son dernier succès. Cependant, il s’avère que cela fera un peu plus d’une année samedi qu’il n’a pas connu de réussite quand il se présentera en piste. Sa dernière victoire remonte au 16 novembre 2013. Il n’est pas exclu qu’il tente le même coup tactique qui lui avait permis d’ouvrir son compteur au Champ de Mars. Our Boy Blake aura à le reprendre en fin de parcours. On a inclus Kishimoto dans le quarté pour la bonne et simple raison que, d’après nos informations, il aurait passé sa langue sur son mors à sa dernière tentative. Du reste, on trouve qu’il portera à nouveau un attache-langue et cela pourrait l’aider à mieux se comporter en fin de course. One And Only peut terminer dans les combinaisons tout comme Blizzard Of Ozz, qui sera à sa première sortie sous ses nouvelles couleurs.
La deuxième course n’est pas facile à déchiffrer. Outre le fait de regrouper des compétiteurs qui sont plutôt restés à l’état de promesses, le parcours et les lignes au départ viennent davantage compliquer la tâche des turfistes. Parmi ceux qu’on peut considérer comme les plus réguliers, il y a Roving Consort, qui n’avait été repris que par Craftsman à sa dernière sortie. Black Gambit avait échoué de peu après avoir fait figure de vainqueur. Il lui faudra une fois encore obtenir un bon parcours pour briller vu qu’il n’est pas bien placé au départ. Le nouveau Elite Class était semble-t-il bien estimé en Afrique du Sud, où il n’a pu être à la hauteur de la confiance placée en lui. Il a toutefois couru en progrès à sa dernière tentative dans son pays d’origine et mérite qu’il soit considéré dans ce lot. Il y a aussi Owls Do Cry dont la dernière tentative doit être ignorée en raison du parcours rallongé. Il est arrivé à un niveau où il devrait logiquement mieux se comporter et sa 2e ligne pourrait être d’un certain atout.
On serait tenté de dire que Rainstone est enfin débarrassé de Kremlin Captain et qu’un deuxième succès l’attend au bout de la ligne droite finale. Mieux placé dans les stalles cette fois, il pourrait suivre d’un peu plus près les chevaux de l’écurie Allet, Destiny’s Tale et Jack Flash, et prendre le first run sur les autres finisseurs. C’est une possibilité à considérer sérieusement, mais Ted Basset pourrait s’avérer un gros morceau si on tient compte que ce cheval n’avait pas eu toutes ses aises lors de la 32e journée, quand il avait terminé à une tête du représentant de l’écurie Foo Kune. Des deux entrées de l’écurie Allet, le parcours du jour pourrait mieux convenir à Jack Flash. On remarquera aussi que Smitten retrouve une valeur au sein de laquelle il a particulièrement brillé. Il devrait pouvoir animer la ligne droite finale.
Dustan s’annonce comme une des certitudes de cette 40e journée tant il a été dominateur à sa dernière tentative, où il avait relégué son plus proche poursuivant à plus de 3L. Pénalisé au poids, il préfère revenir à un niveau inférieur. En prenant note de la carte de cette course, les turfistes seront plus nombreux à penser à une victoire de sa part. Mais on sait qu’on ne peut jamais dire qu’un cheval ne peut être battu et que, tactiquement, il peut l’être. Le cas de figure qui pourrait jouer contre lui est qu’un cheval se porte tranquillement en tête et puisse imposer sa loi. On dira qu’ils sont deux à pouvoir le faire, Bronco Buster et Lion’s Print. On pourrait leur adjoindre Esteco, mais on ne sait vraiment pas s’il est actuellement en mesure de le faire. Des deux nommés plus haut, le premier a parfois la mauvaise habitude de rater sa mise en action et son rendement pourrait dépendre de son départ. Lion’s Print fait généralement bien sur sa fraîcheur et pourrait être plus à l’aise dans la valeur du jour. Au cas où il y a lutte à l’avant pour obtenir le rôle de meneur, il faudrait sans doute ne pas éliminer Georgean Boy, qui sera mieux servi par le parcours, d’autant qu’il possède une course dans les jambes alors que tel n’était pas le cas lors de la 34e journée où il avait faussé compagnie à son jockey.
L’écurie Foo Kune est bien placée pour la victoire avec Forest Panther dans The Paul Clarenc Cup sur 1500m. La dernière course de ce cheval doit être oubliée. On croit comprendre que le port des oeillères fit qu’il se dépensa prématurément et ne put terminer comme il avait l’habitude. Mais le voilà qui conserve le même harnachement. Il faudra sans doute attendre de le voir évoluer dans le rond des présentations pour voir de quel genre d’oeillères il sera muni. Il est aussi à noter qu’il se retrouve dans une valeur inférieure. Chez l’écurie Merven, on a préféré confirmer la candidature de The Pieman, qui ne devrait pas éprouver de problème à négocier le parcours du jour. Reste à savoir s’il aura la latitude d’imprimer son rythme ou être contraint à voyager avec le nez au vent. On pense qu’il sera vulnérable en fin de parcours. Pour le contrer dans la partie initiale, il pourrait avoir à compter avec Nothing Compares, ou plutôt Dual Asset, qui portera cette fois des oeillères. Si tel est le cas, Nothing Compares se contentera de venir au finish, tout comme son compagnon de box Ractketeer Blues, qui reste capable de mettre tout le monde d’accord si jamais il prend un bon départ.
La présence de plusieurs chevaux rapides engagés dans cette course nous fait pencher pour une victoire de la nouvelle unité de l’écurie Mahess Ramdin Apple Pie. Ce cheval a été longuement et patiemment entraîné. Quelque peu ardent, il pourrait être bien servi par la présence de plusieurs chevaux rapides. On le croit en mesure de suivre les traces de King’s Soldier. Acapella a hérité du premier couloir et pourrait une fois encore tenter le bout en bout. Reste à savoir s’il est toujours dans les mêmes dispositions ou s’il pourra tranquillement se glisser en tête alors qu’il sera en compétition directe avec Even Chance, qui préfère lui aussi la position tête et corde. Il n’est pas impossible qu’Acapella se contente de prendre possession de la corde en attendant l’emballage final. Count Emmanuale courra sans oeillères cette fois et a également montré sa préférence pour courir en tête. Il est le moins bien placé au départ, mais pourrait aussi venir au finish si besoin est. Colour Of Courage ne doit pas être écarté des combinaisons vu qu’il n’a pas été surclassé lors de ses dernières sorties.
Dans la dernière course, comment ne pas faire de Bandido Caballero le favori. Il aura en selle le nouveau jockey de l’écurie Maingard Jim Cassidy.