Le dernier rapport de Statistics Mauritius indique une hausse de 3% d’émission de CO2 pour l’année 2012, comparé à 2011. Selon ce rapport, Maurice a émis 3,452,000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère l’année dernière. D’autre part, l’OMS place Maurice en deuxième position au niveau de la qualité de l’air. Cette situation plutôt contradictoire devrait inciter les autorités à cesser de dépendre autant des énergies fossiles, dont l’apport en CO2 est énorme, et davantage se concentrer sur des énergies alternatives.
Cette hausse dans le niveau de CO2 est principalement due à l’augmentation de la consommation de carburants pour la production d’électricité. Le rapport, disponible sur le site du ministère de l’Environnement, indique que la production d’électricité représente 61% du taux d’émission de CO2, loin devant le transport (25%) et les usines (9%).
Avec l’avènement de la centrale à charbon de CT Power, la hausse sera davantage significative dans les années à venir. Khalil Elahee du MID Strategic Committee, estime que Maurice fait une erreur en misant davantage sur le charbon pour la production d’électricité. “Maurice va dans la mauvaise direction, c’est clair et net. On utilise déjà trop de charbon. Avec le projet CT Power, on va émettre davantage de CO2 dans l’atmosphère.”