L’opération escargot prévue aujourd’hui dans les rues de la capitale par la Plateforme baisse prix l’essence et diesel, a été contestée par la police et n’aura ainsi pas lieu.

« La police nous a interdit l’opération escargot et nous avons contacté des légistes pour contester cette interdiction. Nous avons appris que cette contestation prendra du temps pour trouver une nouvelle date », explique le porte-parole Jayen Chellum.

Le but de l’opération était de réclamer une « une abolition totale » des Rs 2 de hausse sur le prix des carburants, et non juste une baisse de 50% comme intervenue dans le Budget.

Pour Jayen Chellum, il est important de laisser la population la possibilité d’exprimer son désaccord dans un cadre pacifique qui, rappelle-t-il, fait parti des normes d’une société démocratique.

Il déplore les agissements des autorités dans toute cette affaire : « La police abuse de son pouvoir concernant la Public Gathering Act. Il faut la revoir et connaitre l’étendu de ce  pouvoir sur cette provision ».

D’autres contestations à l’étude.

Pour rappel, la plateforme souhaite que soient traitées dans les plus brefs délais ses propositions : l’abolition et la baisse de certaines taxes dans la structure des prix des produits pétroliers; la transparence totale de State Trading Corporation sur tous les composants de la structure des prix des produits pétroliers ; et l’accumulation des fonds y relatif.

Une rencontre est réclamée avec le ministre des Finances et le ministre du Commerce et la Protection des consommateurs.

Les membres de la plateforme se réuniront demain matin afin de plancher sur leurs prochaines actions.