source photo : internet

Des pluies torrentielles sur certaines régions et des habitants qui se préparent au pire, l’ouragan Lane se rapprochait vendredi de l’archipel de Hawaï, les autorités américaines exhortant la population à la vigilance face à l’approche de cette puissante tempête. Selon le dernier bulletin du Centre national des ouragans du Pacifique (CPHC), l’ouragan Lane se trouvait à 330 kilomètres des côtes de Kailua-Kona (ouest de l’île principale) et à 465 kilomètres d’Honolulu, la capitale de l’Etat.

Porté par des vents souf- flant à 215 km/h, cet oura- gandecatégorie4(sur5) sur l’échelle Saffir-Simpson avançait à 11 km/h. «Lane continue d’approcher des îles principales de Hawaï avec des pluies torrentielles déjà en cours dans certaines zones», selon les prévisions les plus récentes du CPHC. La proximité de l’ouragan se faisait déjà sentir: 30 cen- timètres de pluie sont déjà tombés par endroits, selon les autorités fédérales qui attendaient jusqu’à 76 cen- timètres supplémentaires dans les zones les plus tou- chées, dans les quatre ou cinq prochains jours. «Nous sommes extrêmement préoc- cupés par les possibles inon- dations, glissements de ter- rain et dégâts sur les infras- tructures de transport et de communication», a indiqué Brock Long, chef de l’Agence fédérale des situations d’ur- gence (Fema).

Inquiétude également au sommet du pays. Le président Trump a assuré sur
Twitter que ses «équipes sont en coopération étroite avec l’Etat(deHawaï)etavecles autorités locales». «Vous êtes dans nos pensées», a-t-il sou- ligné, à l’adresse des habi- tants de cet archipel améri- cain dans le Pacifique. Plus tôt, la Maison Blanche avait annoncé que l’état d’urgence avait été décrété la veille à Hawaï pour permettre à la Fema «d’apporter une aide adéquate pour soutenir les mesures d’urgence néces- saires».
Etat d’urgence

Seize centres d’évacuation étaient déjà installés jeudi matin et dix-neuf autres devaient ouvrir au cours de la journée, selon les autorités. Une alerte ouragan est en vigueur dans plusieurs régions de l’archipel, dont l’île principale et celle d’Oahu, où se trouve la capitale de l’Etat Honolulu. Des habitants faisaient des réserves d’eau, de nourriture et autres produits d’urgence à l’approche de l’ouragan Lane.

Certains barricadaient leurs maisons comme à Haleiwa, au nord de l’île Oahu. D’épais nuages dans le ciel et des palmiers tremblotants signalaient son arrivée prochaine. «Tout le monde est pris de panique maintenant, tous veulent remplir leur réservoir, leur citerne de gaz et de propane», a raconté Chris, un employé de la station essence d’Haleiwa. Des glissements de terrain et des inondations causés par de premières pluies ont partiellement bloqué plusieurs routes de l’île principale, selon des médias locaux. «Restez en sécurité. Soyez vigilant», a exhorté sur Twitter le gouverneur de Hawaï, David Ige. Si le Centre national des ouragans du Pacifique s’attendait à des vents moins violents dans les prochains jours, Lane devrait toutefois rester un ouragan à mesure qu’il s’approche du littoral.