L’Association des commerçants de Beau-Bassin/Rose-Hill dénonce la « situation anarchique » qui a prévalu dans le centre de Rose-Hill dans la soirée du 24 décembre avec la présence de « centaines de marchands ambulants ». Elle met en garde la municipalité et la police contre une éventuelle répétition de cette situation le 31 décembre prochain et les enjoint de prendre les dispositions nécessaires pour faire respecter un jugement de la Cour en sa faveur.
Les dirigeants de cette association de commerçants maintiennent que le centre ville de Rose-Hill « a été pris d’assaut par des centaines de marchands ambulants » la veille de Noël. Ils ont envoyé avant-hier une lettre au Chief Executive Officer de la municipalité avec copie au maire de la ville pour protester contre cette situation et une autre lettre le même jour au Commissaire de Police. « C’était terrible le 24 décembre. Les artères principales du centre ville furent complètement bouclées et les trottoirs, les devantures des banques et les varangues des bâtiments commerciaux littéralement envahis, prenant de ce fait en otage la grande majorité des commerçants dans leurs boutiques bloquant tous les accès », raconte Prakash Permala, président de cette association. Si les dirigeants de l’association sont en colère c’est parce que le député Rajesh Bhagwan, disent-ils, leur avait donné l’assurance que les nouveaux conseillers prendraient les dispositions nécessaires pour décourager toute tentative de hawkers dans le centre ville.
Mais du côté de la mairie on maintient que le centre ville était en général « tranquille ce soir-là » et que « la police a fait un excellent travail ce jour-là ». Toussaint André, le maire, dit qu’il a fait une tournée dans le centre ville en début de soirée et qu’il n’a pas constaté de « foule de marchands ambulants qui avaient envahi la ville » comme l’affirme l’Association des commerçants. « Nous respectons le jugement de la Cour en faveur des commerçants. Il y avait ici et là quelques marchands qui ont joué au chat et à la souris mais il est totalement faux de dire que les marchands avaient pris d’assaut la ville le 24 décembre », maintient le maire.
L’Association des commerçants de BB/RH n’en démord pas et appelle la police et la municipalité à une grande vigilance le 31 décembre. « Les autorités locales doivent prendre leurs responsabilités et éviter une répétition du scénario du 24 décembre », insiste le président de cette association. Il y a généralement le 31 décembre une intensité des activités commerciales et un flux beaucoup plus important de personnes qui transitent par la ville.
Le maire s’en dit conscient et affirme être très soucieux par rapport surtout à l’aspect sécurité. La municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill et la police, dit-il, se sont concertées au sujet du contrôle dans le centre ville ce jour-là et la municipalité a décidé d’augmenter l’effectif d’inspecteurs qui patrouillera le centre ville. La police aussi aurait promis de renforcer son personnel qui sillonnera la ville.