Le 1ère édition du Heat Tuning and Moto show a rencontré un vif succès le week-end dernier à Phoenix. Rien que pour samedi, plus de 40 000 personnes ont afflué pour admirer la centaine de voitures modifiées et profiter des spectacles, démonstrations et défilés. Une quinzaine de voitures dans la zone Supercars étaient aussi à découvrir pour le plus grand bonheur de tous. Cet événement a aussi été l’occasion d’organiser le Champion Tuner of Mauritius et la délibération se fera incessamment lors d’une soirée de gala où aura lieu la remise des prix. Et pour ceux qui n’ont pu s’y rendre, voici quelques clichés.
Sur le parking du centre commercial Jumbo à Phoenix, un espace de 6000m2 était réservé aux voitures de prestige, des véhicules modifiés et les grosses cylindrées qui ont attiré, le week-end dernier, un public de connaisseurs, de passionnés de l’automobile et de la moto.
L’agence Heat a voulu, pour ce premier événement, réunir les passionnés du tuning (l’art de modifier et de transformer son véhicule, auto ou moto, pour le différencier des autres) et des voitures de prestige. Le Heat Tuning and Moto Expo a réuni donc les plus grandes marques automobiles et de motos: BMW, Kawasaki, Easy rider, Moto Evolution, One motor, Motorbike Café ainsi que des maisons de tuning telles que Moto sport, Auto star, Protuning, Dala. L’objectif de cet événement était de présenter des véhicules d’exception et de partager une commune passion du tuning. «Les gens ont une image négative du tuning. À travers cet événement, nous avons voulu mettre en avant une autre facette du tuning, le côté passion du tuning», nous dit Kit Acheemootoo, directeur de l’agence Heat.
Des exposants issus des quatre coins de l’île ont fait le déplacement pour présenter leur joyau, ce qui porte à 125 (110 voitures modifiées et 15 supercars) le nombre de voitures exposées durant les deux jours du Show, sans compter les gammes, modèles et les différentes familles de motos. Étaient aussi conviés des motards passionnées des deux-roues qui se regroupent en clubs. Comme le club des Harley Davidson, Club des Octans, etc. Des défilés de motos et des démonstrations ont enflammé le public.
La zone Supercars qui a réuni des voitures de prestige a attiré beaucoup de monde. Le public a pu admirer les courbes de la Ferrari, Porsche et autre Maserati. La soirée dansante organisée autour du Tuning samedi a pris fin vers 2h du matin. Elle a été animée par le DJ Tony Montana.
Par ailleurs, toutes les voitures modifiées ont concouru au Champion Tuner of Mauritius. Le nom du gagnant sera connu lors d’une soirée de gala qui sera organisée incessamment.
La prochaine édition Heat Tuning and Moto Expo se tiendra en décembre prochain.
———————————————————————————————————————————
«Avoir un circuit et promouvoir le sport mécanique»
Le Heat Tuning and Moto Expo était une excellente occasion pour les clubs de motards de se faire connaître du public, partager leur amour de la belle mécanique et pourquoi pas de recruter de futurs éléments. Octans Moto club est un club dont le nom est tiré d’une constellation d’étoiles de l’hémisphère sud, Octant. Ce nom est aussi attribué au chiffre 8 (Octan, du latin octo qui signifie 8), le nombre des fondateurs. Et enfin Octan est aussi tiré de l’indice « octane » du carburant.
Fondé en 2008, le Octans Moto club accueille une vingtaine d’adhérents, tous des propriétaires de moto de 400cc à monter. «Nous organisons deux sorties par mois, une est réservée au « close drive », c’est-à-dire aux huit membres fondateurs et l’autre à l' »open drive », ouvert aux autres membres. Les membres viennent de toutes les régions de l’île», nous dit Thierry Giraud, PR et Event Officer du club.
En créant Octans, les membres fondateurs se sont imposés une règle de conduite (et de conduire aussi) et fixé des objectifs pour l’avenir tels que l’organisation ou la participation à des évènements motards ou rallyes, mais aussi le projet ambitieux de pousser les autorités à considérer la création d’un «Race Track» à Maurice.
«Notre but premier, c’est d’arriver à avoir un circuit sur l’île, travailler avec les autorités, la force policière afin de créer un circuit pour que les pilotes de moto et sports mécaniques s’adonnent à leur passion. Nous avons besoin d’un lieu sécurisé. Notre deuxième objectif, c’est de promouvoir le sport mécanique et de transmettre à ceux qui débutent un maximum de connaissance, de techniques de pilotage afin de rouler sur nos routes en toute sécurité», nous dit-il.