L’ONG Halley Movement poursuit sa campagne d’information à Rodrigues avec la tenue de sessions de sensibilisation et de formation de formateurs en vue de vulgariser le service d’écoute gratuit à l’intention des enfants et des jeunes de Maurice et de Rodrigues souhaitant s’entretenir avec un conseiller en ligne. Ce service comprend une ligne verte, le 134, des conseils par courriel et le chat instantané via le site internet www.helplinemauritius.org.
Compte tenu de la montée des fléaux dans la société mauricienne, tels la drogue, la prostitution, la violence, le sida, les cas de suicide, entre autres, l’ONG Halley Movement a décidé de mettre sur pied un service de Counselling bénéficiant du soutien de Child Helpline International, un réseau mondial de lignes d’assistance aux enfants basé aux Pays-Bas et oeuvrant pour la protection des droits de l’enfant, et d’autres partenaires comme Microsoft, Data Communications Ltd, la Laiterie de Curepipe et Kids Help Phone Canada.
À travers le support d’internet et des nouvelles technologies très populaires auprès des jeunes, l’ONG a voulu miser sur une approche différente du counselling traditionnel. Ce service gratuit, assurant toute confidentialité, est destiné aux enfants et aux jeunes de 14 à 29 ans.
Depuis le lancement du service en septembre 2012, l’ONG a mené plusieurs opérations de sensibilisation pour mieux le faire connaître à Maurice et à Rodrigues. Une séance d’une demi-journée s’est tenue vendredi à l’intention des apprenants du Digital Literacy Curriculum au ICT Centre for Excellence, situé à Port-Mathurin, et une autre visant la communauté en général, samedi dernier au Lecture Theatre HRC de Malabar. Franchette Gaspard Pierre-Louis, sous-commissaire de Rodrigues, qui était l’invitée d’honneur à cette deuxième séance, a exprimé le souhait que l’ONG organise des sessions de sensibilisation pour les écoles et la communauté. À la suite des discussions, un calendrier provisoire a été établi pour le mois d’août.
Lors des awareness sessions, les membres du Halley Movement ont élaboré sur plusieurs sujets, notamment comment accéder et utiliser ces trois services. Il est également question de faire connaître le site www.icsfonline.org, qui contient des informations et conseils pratiques sur l’utilisation du net et ses dangers pour les jeunes et les enfants.
L’ONG Halley Movement a mené en 2007 une étude sur l’impact de l’internet sur les enfants. Ses recommandations ont contribué à l’institution d’un comité pour la sécurité en ligne des enfants par le gouvernement en 2009.