Hervé Autar, 58 ans, avait tout pour être heureux. Mais plusieurs désillusions l’ont conduit à la drogue et à l’alcool. Après avoir touché le fond, il a refait surface grâce au soutien de gens autour de lui. Il nous conte son parcours…
“Depuis mon passage au Centre de Solidarité, je revis. Avant de suivre le programme de réhabilitation, je survivais. En dépit de mon parcours académique et professionnel, l’alcool et la drogue m’ont entraîné vers le fond. J’étais un sans domicile fixe.
Avant de connaître la déchéance, je menais une existence assez heureuse. J’étais rempli de fougue.