Corail Hélicoptères offre désormais ses services à Maurice. Son savoir-faire et son expertise étant reconnus à La Réunion, ce sont des Mauriciens qui devraient maintenant en profiter à travers des transferts de l’aéroport aux hôtels et des visites autour de l’île à bord de l’Airbus AS355N bimoteur. Des vols sur La Réunion sont aussi proposés, fait ressortir Alfred Chane Pane, chairman et CEO de la compagnie.
Au lancement de Corail Hélicoptères, compagnie qui offre des voyages en hélicoptère, Megan Veerasamy, directeur de cette entreprise à Maurice, s’est dit confiant du potentiel existant dans ce domaine. Il a indiqué qu’à l’île soeur, le nombre de touristes s’élève à 400 000 par an et que la compagnie reçoit « quelque 35 000 clients annuellement » désireux d’effectuer un tour en hélicoptère. « C’est devenu un loisir », indique l’intervenant. Il ajoute : « Au niveau de Maurice, on a déjà ciblé le marché et nous avons trouvé que ce créneau est porteur. On mise à la fois sur la détente, la sécurité et l’avantage de profiter du décor et de faire de belles photos. Corail Hélicoptères a déjà fait ses preuves, étant sur le marché depuis plus d’une douzaine d’années. On opère aussi sur l’île de St Martin, dans les Caraïbes, depuis tout récemment. »
Fabrice Lourme, accountable manager de Corail Hélicoptères Réunion, affirme que la sécurité est garantie et que tous les pilotes ont aussi une connaissance de guide touristique. Dans le même ordre d’idées, il explique que l’hélicoptère, « de type écureuil », est « l’un des plus performant et fiable au monde » et que celui-ci « peut transporter jusqu’à six passagers, incluant le pilote ».
Au niveau de Maurice, parmi les prestations offertes, les Mauriciens pourront choisir l’angle qu’ils souhaiteront pour effectuer un vol en hélico. Les services peuvent convenir à ceux voulant réaliser de belles prises de vues aériennes ou tout simplement pour un voyage d’agrément. « Le permis d’opération pour s’implanter à Maurice a été accepté après six ans de négociations », confie Alfred Chane Pane. Megan Veerasamy, lui, met l’emphase sur ce projet  qui a fait ses preuves et qui a permis à Corail Hélicoptères de bénéficier d’une flotte de neuf hélicoptères.