Après que la délégation des Seychelles fut installée au Village des Jeux vers 14h45, ce fut la ruée vers le restaurant situé à un peu plus de 150 mètres. Ce qui a permis à l’équipe de restauration, sous la direction de Richard Mathiot. Pour avoir quelques mots avec ce dernier, il fallait s’armer de patience. Non seulement il est au four et au moulin, notre homme s’occupe aussi des installations dans la salle à manger et vérifie si l’eau que les athlètes consomment est à la bonne température.
En attendant, le chef de mission du Club Madagascar quittait les lieux et tout laissait croire que Mamitiana Raveloson était un homme satisfait. « Je suis parmi les premiers qui ont mangé au restaurant aujourd’hui (hier). Pour l’heure, rien à dire sur la qualité et le service. L’équipe du restaurant comprend des pros, puisque le menu proposé a été à ma satisfaction et je dirai qu’il n’y aura pas de problème pour la délégation malgache. »
Un homme qui a bien mangé est un homme heureux, dit-on aux Seychelles, mais Richard Mathiot reste sur le qui-vive. Le test seychellois était important pour lui et c’est la raison pour laquelle il était aux petits soins avec ses compatriotes. « Si nous passons le test seychellois, cela veut nécessairement dire que nous sommes sur la bonne voie », a confié Richard Mathiot au Mauricien
Au fur et à mesure que les athlètes et dirigeants seychellois dégustaient les différents plats proposés hier au déjeuner, notamment des spaghettis à la bolognaise, du poisson aigre-doux, du poulet grillé à la sauce créole et du sauté de légumes, entre autres. 
« Je suis désormais confiant. Les choses se passent bien. Ma cuisine comme le restaurant fonctionnent convenablement. Les dispositions ont été prises pour assurer le service pour 850 personnes à travers sept points de services », dira notre interlocuteur, sollicité de toutes parts.
Car non seulement son service doit assurer trois repas par jour pour les différentes délégations, mais aussi pour toutes les personnes qui travaillent pour le comité d’organisation.